Cet article date de plus de 6 ans

Blaye : le redémarrage d’un réacteur à la centrale du Blayais prendra du retard.

Selon une information du journal Les Echos, les deux groupes Areva et EDF doivent faire face à une facture imprévue parce que devant se conformer à une réglementation complexe de l’ASN. Le redémarrage d’un réacteur à la centrale du Blayais de ce fait, aurait plusieurs mois de retard
A la centrale du Blayais, le réacteur numéro 3 est arrêté depuis fin juillet 2014. Le réacteur de 900 mégawatts devait redémarrer début 2015, avec trois générateurs de vapeur neufs.

Mais plus d’un mois plus tard, les générateurs de vapeur attendent toujours dans un entrepôt leur attestation de conformité. Ce retard serait dû toujours selon Les Echos 

au respect de la nouvelle réglementation en matière d’équipements sous pression nucléaires (cuve, générateurs de vapeur...), qui impose de produire plus de justifications et de démonstrations de sûreté.  Areva n’ayant pas apporté toutes les justifications de sûreté requises en vue de leur montage puis de leur mise en service », comme le précise l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire économie environnement énergie