• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

20 juin 1969 : Jacques Chaban-Delmas est nommé Premier ministre

© AFP
© AFP

Il y a 50 ans jour pour jour, le maire de Bordeaux était appelé à Matignon par le Président de la République Georges Pompidou. Jacques Chaban-Delmas restera rue de Varenne trois ans et 15 jours. Son nom sera définitivement associé au concept de "Nouvelle Société".

Par Bernard Gouley

Lorsqu'il est élu à la Présidence de la République le 15 juin 1969, Georges Pompidou succède au Général De Gaulle dont il fut le Premier ministre pendant six ans. Le chef de la France libre a démissionné à la suite du référendum perdu sur la réforme du Sénat. Georges Pompidou se déclare candidat quelques jours plus tard au grand dam de certains gaullistes historiques et de gauche. Il lui faut donc rassurer la "famille"gaulliste et "ouvrir la porte" d'autant que Georges Pompidou n'est pas un "baron du gaullisme" contrairement à Jacques Chaban-Delmas.

L'homme idoine

Jacques Chaban-Delmas en 1969 est un homme politique de premier plan au passé prestigieux. Il est un des acteurs essentiels lors de la Libération de Paris en août 1944. Sa participation lui procure à moins de 30 ans reconnaissance et aura. Plusieurs fois ministre sous la 4ème République, il est maire de Bordeaux depuis 1947. Les onze dernières années, il fut Président de l'Assemblée nationale. Le choix de Georges Pompidou est donc judicieux : Jacques Chaban-Delmas fait l'unanimité.

La méprise

Dès le discours de politique général du Premier ministre, le 16 septembre, le malaise s'installe entre les deux hommes. Georges Pompidou reproche à son Premier ministre de ne pas lui avoir procuré son discours avant la représentation nationale.
Le président Georges Pompidou s'entretient au mois de juin 1969 au Palais de l'Elysée avec le nouveau Premier ministre Jacques Chaban- Delmas. / © AFP
Le président Georges Pompidou s'entretient au mois de juin 1969 au Palais de l'Elysée avec le nouveau Premier ministre Jacques Chaban- Delmas. / © AFP

Les trois années à suivre vont être une véritable cohabitation avant l'heure. Les services de l'Elysée font sans cesse la guerre à ceux de Matignon. Les deux plus proches conseillers de Georges Pompidou, Marie-France Garaud et Pierre Juillet ne cessent de torpiller la moindre initiative du Premier ministre. De son côté Jacques Chaban-Delmas annonce cette "nouvelle société" et commence par s'entourer d'hommes venant de la gauche comme Jacques Delors et Simon Nora. 
En 1972, un scandale éclate : Jacques Chaban-Delmas payerait peu d'impôt au regard d'importants revenus. La presse s'empare du sujet. Geroges Pompidou lui reproche de ne pas avoir assez travaillé et prend entre autres ce prétexte pour exiger sa démission qui prend effet le 5 juillet 1972.

Chaban candidat 

Il se replie dans sa ville de Bordeaux. En avril 1974, Georges Pompidou décède en plein mandat. Jacques Chaban-Delmas est candidat. Il part favori,  mais il lui est reproché de s'être déclaré un peu vite alors que Georges Pompidou est à peine enterré. Ce ressentiment plombe son début de campagne électorale.
© AFP
© AFP

Jacques Chirac et 43 parlementaires gaullistes soutiennent Valéry Giscard d'Estaing ce qui entraîne son élimination au premier tour.
Il sera de nouveau Président de l'Assemblée nationale pendant la première cohabitation entre 1986 et 1988. Le seul mandat qui ne lui fera jamais défaut et qu'il gardera durant 48 années est celui de maire de Bordeaux.
 
20 juin 1969 : Jacques Chaban-Delmas est nommé Premier ministre
Intervenants : Philippe Poutou, Salarié Ford Blanquefort ; Jean Petaux, Politologue à Sciences-Po Bordeaux ; Huges Martin Ancien vice-président de la CUB, Ancien conseiller municipal de Jacques Chaban-Delmas Equipe : OLIVARI Candice, PRESSIGOUT Nicolas, PAULIN Sarah

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus