• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Alain Juppé tire la sonnette d'alarme à trois jours d'une nouvelle manifestation Gilets Jaunes à Bordeaux

Alain Juppé lance un appel à la raison trois jours avant la 11e journée de mobilisation des Gilets Jaunes. Conférence de presse ce mercredi à la mairie de Bordeaux / © Jean-Michel Litvine
Alain Juppé lance un appel à la raison trois jours avant la 11e journée de mobilisation des Gilets Jaunes. Conférence de presse ce mercredi à la mairie de Bordeaux / © Jean-Michel Litvine

Le maire de Bordeaux lance un appel solennel à trois jours d'une nouvelle mobilisation des " gilets jaunes ". Stop à la violence. Il étudie la possibilité d'une aide aux commerçants impactés et lance quatre débats dans la métropole. 

 

Par Christine Le Hesran

A trois jours d'une nouvelle mobilisation annoncée, que faire pour éviter la casse qui sévit  tous les samedis à l'issue de la manifestation ? Alain Juppé lance un appel à la raison : 

Je voudrais à mon tour lancer un appel au dialogue. Il n'y a pas d'autres façons que de se parler, se comprendre.

 

Pour évoquer les doléances, et faire émerger les solutions, quatre grands débats vont être proposés dans la métropole : Bordeaux, Talence, Saint-Médard en Jalles et Carbon-blanc. Reste à savoir qui va s'y rendre, le maire lance un appel à la participation. 

 

Au secours des commerçants

Les petits commerçants sont exangues pour certains. Soit pris pour cible et pillés, soit les clients ne viennent pas. 

Il n'est pas exclu que nous perdions plusieurs milliers d'emplois à la suite de ces manifestations, dans les grandes enseignes et petits commerces indépendants qui ont moins de capacité de résistance.

Comment les aider ? Une solution est à l'étude, à l'image de ce qui existe dans d'autres villes comme à Toulouse. Alain Juppé étudie donc l'hypothèse d'un " fonds de soutien pour indemniser les commerçants les plus impactés par ces dégâts. "
 
 
 

Assurer la sécurité, mais comment faire ? 

Des contacts ont été établis avec les gilets jaunes. Mais Alain Juppé ajoute qu' "Il est difficile de mettre des règles du jeu dans les manifestations." Il espère que certains feront passer le message : contenir le cortère et appeler à la dislocation à l'issue de la manifestation. 

Par ailleurs, certains appels de " gilets jaunes " préconisent de manifester la nuit. Ce qui fait craindre le pire au maire de Bordeaux. " Je veux lancer un appel à la raison. " Alain Juppé évoque " un dérapage grave" . 

Les forces de l'ordre ont plus de difficulté à être mobiles la nuit, toutes sortes d'agressions sont possibles dans ce contexte là, ce n'est pas responsable. 

Impossible de mettre un policier devant chaque enseigne durant ces débordements, trop de risque pour les policiers qui se trouveraient isolés. Alors pour protéger les cours les plus impactés, Cours Victor Hugo, Cours Pasteur, Cours Alsace Lorraine, Alain Juppé a fait une requête au préfet : 

Je demande un renfort de protection sur les cours qui ont fait l'objet d'un maximum de déparation.

 



► Vous pouvez revoir ici cette conférence de presse de 27 minutes qui a eu lieu ce mercredi à 17 h 30. 
 


 

 
 

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus