Cet article date de plus de 4 ans

Une appli pour offrir un café, un resto, une chambre ponctuelle aux sans-logis

"Merci pour l'Invit" est une nouvelle application téléchargeable depuis mardi sur votre smartphone. A l'initiative d'un bordelais soucieux de recréer du lien social, elle met en relation les sdf avec des personnes volontaires pour leur donner un petit coup de pouce et beaucoup de chaleur humaine.

"Il suffirait que moins d'un tiers des foyers héberge un sans-abri, 1 seule nuit par an, pour qu'il n'y ait jamais plus personne dormant dehors en France"


c'est le constat de Pascal Pistone, 45 ans, pianiste, docteur et professeur en musicologie à Bordeaux et très engagé dans l'humanitaire. Son crédo : ne pas rester impuissant face à la détresse humaine.

C'est lui qui a eu l'idée de lancer cette application. Après des mois de réflexion et avec l'aide d'informaticiens bénévoles séduits par son projet, "Merci pour l'invit" a vu le jour mardi 8 novembre.

L'idée est de mettre en relation des hébergeurs volontaires et des sans-abris. Mais pas seulement. Les volontaires proposent ce qu'ils ont ou ce qu'ils peuvent offrir : un lit, un café, un repas, pourquoi pas un studio de façon ponctuelle... Tout ce qui peut permettre de créer du lien social.

Sur la page du site web de l'application, on peut lire le témoignage de Delphine : 

"J'ai offert un café en terrasse à Dominique qui faisait la manche. J'ai discuté 20 mn avec lui. Il a dit que cela allait égayer toute sa journée."


"Ceux qu'il faut rassurer, ce sont les sans-abris" explique Pascal Pistone. Ils ont en effet parfois du mal à accepter de l'aide. "L'idée c'est d'abord de se contacter, s'appeler, boire un café éventuellement et peur-être, si votre chambre d'ami se libère une nuit ou deux, vous proposez une invitation".

Pascale Pistone assure avoir déjà reçu de nombreuses propositions de personnes intéressées pour aider des sans abris par l'intermédiaire de son application.

Il doit même rencontrer le Pape François ce week-end à Rome. Il évoquera cette initiative avec lui. Une initiative qui pourrait être reprise et gérée au niveau international par une association caritative. C'est en tous cas ce que souhaiterait le musicien.

Il a fait son calcul : si 10% des français accueillaient un sans-abri trois nuits par an, il n'y aurait plus personne dans la rue en France. 

Regardez le reportage de Yannick de Solminiac et Thierry Julien :

durée de la vidéo: 01 min 50
Offrez un café, un repas ou pourquoi pas une chambre une ou deux nuit à un sdf








L’application doit être lancée courant novembre. Le projet sera présenté au Pape entre le 9 et le 12 novembre par Pascal Pistone lui-même.

Pas mal d’engouement de personnes ok pour participer, offrir un café, un repas et pourquoi pas un hébergement ponctuel.
En fait tout ce qui peut permettre de créer du lien social et donner un peu de chaleur humaine.

Ceux qu’il faut rassurer ce sont surtout les sans-abris. Approche nécessaire au préalable …

Son objectif : ne pas rester impuissant face à la détresse humaine. Il est très engagé dans l’humanitaire. Fait partie de la chorale « au clair de la rue » qui chante aux enterrements de sdf.

Trois ou quatre informaticiens bénévoles l’ont aidé pour mettre au point l’application.

Voilà pour les quelques infos, n’hésite pas à reconfirmer le rv.

Cendrine



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sdf société solidarité internet sorties et loisirs