L'après Juppé à Bordeaux : Virginie Calmels, sa première adjointe, quitte la vie politique locale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Lataste et Christine Le Hesran

Selon plusieurs participants, Virginie Calmels, première adjointe d'Alain Juppé,  a annoncé jeudi 14 février lors de la réunion de la majorité qu’elle démissionnait de son mandat à la mairie de Bordeaux. C'est Nicolas Florian, fidèle d'Alain Juppé, qui est désigné par son groupe.

C'est un nouveau coup de tonnerre 24 heures après le départ surprise d'Alain Juppé pour le conseil constitutionnel. Alain Juppé, démissionnaire de son poste de maire comme il l'a confirmé ce matin, a réuni ses adjoints ce jeudi soir, eux qui n'étaient pas dans la confidence. 

La première adjointe du maire de Bordeaux a décidé de quitter la vie politique bordelaise mais pas régionale..

Ce vendredi matin, lors du traditionnel conseil de Bordeaux Métropole, elle a précisé qu'elle restait élue de la région. C'est elle qui a mené la campagne pour les Régionales version Nouvelle-Aquitaine en 2015. Elle y préside le groupe de l'opposition. 

Virginie Calmels souhaiterait désormais retrouver une activité dans le privé. Elle dit prendre sous peu la direction d'un " grand groupe ". 

Comme l’ensemble de l’équipe municipale, Virginie Calmels n’était pas au courant de la démission d’Alain Juppé avant mercredi après midi.

Difficile sans doute pour elle de voir son principal rival au sein de la majorité municipale, Nicolas Florian, succéder à Alain Juppé car il a été désigné par l'équipe pour succéder au maire partant.

Elle même ayant été considérée comme probable successeur jusqu’à son rapprochement avec Laurent Wauquiez, rapprochement qui n’a pas été du goût d’Alain Juppé et a distendu leur relation.

Élue pour la première fois en 2014, son expérience n’aura duré que 5 ans.

Virginie Calmels a toujours dit qu’elle n’attendait rien de la politique, qu’elle avait d’autres cordes à son arc. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité