Au CHU de Bordeaux, une association propose des massages shiatsu aux soignants fatigués

Avec l'épidémie de coronavirus, les soignants sont plus fatigués. Au CHU de Bordeaux, une association propose des massages énergétiques au personnel des urgences. Les réservations sont prises d'assaut. 
Après une garde de douze heures, Julie Pereira, assistante de régulation médicale au Samu, profite d'un massage énergétique.
Après une garde de douze heures, Julie Pereira, assistante de régulation médicale au Samu, profite d'un massage énergétique. © France 3 Aquitaine
"J'ai pas mal de douleurs qui sont assez quotidiennes, donc ça va me faire du bien" souffle Audrey Laczinski, assistante de régulation au Samu33, qui ajoute : "Le stress vient se poser sur mes cervicales, et au bout d'un moment, ça coince". Elle va pouvoir bénéficier d'une séance de shiatsu, une sorte de massage énergétique, proposé par l'association Human Impact au sein du CHU de Bordeaux.

Depuis mardi, et pendant un mois, les soignants des urgences peuvent ainsi profiter d'un moment de répit. Une coupure particulièrement bienvenue en cette période de pandémie, qui génère du stress et de la fatigue supplémentaire pour le personnel du CHU. 

Douze séances de massages de trente minutes sont organisées chaque jour, et les réservations se remplissent rapidement. "J'apprécie énormément. Je sors d'une garde de douze heures, et là, c'est plaisant, je suis sur un nuage !" s'enthousiasme Julie Pereira, également assistante de régulation au SAMU, alors qu'elle se fait masser par Sophie Chanthaut, qui travaille pour Human Impact. Pour financer ses interventions auprès des professionnels de santé, l'association fait appel à des mécènes, comme des mutuelles. 

→ Regardez le reportage de Jules Boiteau et Philippe Turpaud : 
Au CHU de Bordeaux, une association propose des massages shiatsu aux soignants fatigués

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société emploi économie