• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Au nom de la terre” : un film “coup de poing” avec Guillaume Canet

Guillaume Canet, cette fois comédien, et Edouard Bergeon, réalisateur, présente le film "Au nom de la terre" au cinéma UGC de Pessac mardi 27 août 2019. / © Nicolas Pressigout France 3 Aquitaine
Guillaume Canet, cette fois comédien, et Edouard Bergeon, réalisateur, présente le film "Au nom de la terre" au cinéma UGC de Pessac mardi 27 août 2019. / © Nicolas Pressigout France 3 Aquitaine

A l’occasion de son premier long-métrage “Au nom de la terre”, le réalisateur et journaliste Edouard Bergeon était à Pessac, pour une avant-première en compagnie de l’acteur Guillaume Canet. Le film raconte la descente aux enfers d'un agriculteur dans les années 90. 

Par Clelia Bayard

 

“Il fallait que je le fasse. Pour mon père, pour moi, pour finir ce travail”


Un agriculteur qui croule sous les dettes et sombre : c’est le sujet du film d’Edouard Bergeon, en salle le 25 septembre prochain. Inspiré par la vie de son père, le réalisateur poitevin retranscrit à l’écran son combat pour s’en sortir. De retour du Wyoming, Pierre rentre et récupère la ferme familiale. Au bout de 20 ans, sa situation économique s’aggrave. 

Pour moi, c’est un film coup de poing… un cri du coeur
explique Pierre Bergeon. 

"Ça fait 20 ans que mon père nous a quittés. Au début de l’écriture du scénario, les mots me brûlaient les mains, et ça a été très difficile à écrire. Mais je pense qu’il fallait que je le fasse. Pour mon père, pour moi, pour finir ce travail, et pour tous les agriculteurs qui se battent pour nourrir la France. "

 
Présentation au festival d'Angoulême du film d'Edouard Bergeon avec Guillaume Canet
 

Une fierté pour Guillaume Canet 

Depuis, le monde agricole s’est beaucoup modernisé, mais le sujet de la précarité des agriculteurs est toujours d’actualité. Selon un sondage de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), un agriculteur se donnerait la mort tous les deux jours. Un thème qui parle particulièrement à l’acteur principal Guillaume Canet, très concerné par les problèmes soulevés par l'agriculture et l'alimentaiton : 

C’est un film formidable, l’un de ceux dont je suis le plus fier. Je m’intéresse un peu à ce qui se passe autour de moi, et ça fait des années que la situation des paysans et des agriculteurs est catastrophique. Les gens doivent comprendre qu'ils sont consommateurs, et qu'ils sont aussi responsables de ce qui est en train de se passer dans le monde.
Guillaume Canet

Au nom de la terre
Guillaume Canet et Edouard Bergeon invités du 19/20 présentent leur film


Pour ce film, le succès est déjà au rendez-vous. Déjà 30 projections, et une récompense : le film a primé au festival du film francophone d’Angoulême. Le jeune acteur Anthony Bajon, qui joue le fils de l’agriculteur, y  a reçu le “Valois de l’acteur”, le prix d’interprétation masculine. 
 
Au nom de la terre - Un film d'Edouard Bergeon, avec Guillaume Canet - Bande-annonce

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

réaction d'Alain Claeys au décès de Jacques Chirac

Les + Lus