• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Beaucoup trop de fraudeurs dans les transports en commun bordelais, TBM durcit le ton

En 2016, 11,5% des passagers des tramways et des bus de la métropole bordelaise voyageaient sans titre de transport. Un chiffre en hausse de 1,4% par rapport à l'année précédente. Pour stopper le phénomène, TBM compte se montrer intraitable avec les fraudeurs.

Par CA

Transport Bordeaux Métropole annonce la couleur : à partir du 2 mai les contrôles seront plus sévères, plus fréquents et plus ciblés dans l'agglomération. Et les amendes seront plus dissuasives.

72 euros contre 51,5 euros aujourd'hui si vous n'avez pas validé votre tickarte. 122 euros si vous n'avez aucun titre de transport.

Et attention, plus question de déclarer une fausse identité ou une fausse adresse, les agents pourront désormais vérifier l'état-civil auprès des administrations. Et sanctionner : un mensonge = un risque de 2 mois de prison et 3750 euros d'amende. Même chose si vous êtes attrapé en train de signaler la présence de contrôleurs sur les réseaux sociaux.

Ces nouvelles mesures sont possible avec la promulgation de la loi Savary en mars dernier. Une loi qui introduit également un "délit d'habitude" pour les personnes ayant fraudé plus de cinq fois. Ce nouveau délit est passible de 6 mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende.

"Nous avons décidé d'appliquer ces nouvelles tarifications pour montrer aux usagers qu'il vaut mieux payer un abonnement ou une tickarte qu'une amende à 122 euros" explique le vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports, Christophe Duprat.

Selon une étude menée par TBM en octobre dernier, les fraudeurs sont en majorité des hommes, inactifs (20% des cas) et des étudiants (14,5% des cas). 

Regardez le reportage de Yannick de Solminiac et Thierry Julien :

Beaucoup trop de fraudeurs dans les transports en commun bordelais, TBM durcit le ton
En 2016, 11,5% des passagers des tramways et des bus de la métropole bordelaise voyageaient sans titre de transport. Un chiffre en hausse de 1,4% par rapport à l'année précédente. Pour stopper le phénomène, TBM compte se montrer intraitable avec les fraudeurs.

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus