Bordeaux : fermeture d'un coffee shop, son gérant en garde à vue

Des coffee shop se développent partout en France, ils vendent des produits dérivés de cannabis (tisanes, recharges de cigarettes électroniques, etc.). / © Lionel Vadam / MaxPPP
Des coffee shop se développent partout en France, ils vendent des produits dérivés de cannabis (tisanes, recharges de cigarettes électroniques, etc.). / © Lionel Vadam / MaxPPP

Deux jours après son ouverture, un coffee shop, vendant des produits dérivés de cannabis, dans le centre de Bordeaux, a fermé ses portes ! Son gérant a été arrêté et placé en garde à vue pour "infraction à la législation des stupéfiants". 

Par AM avec AFP

Deux jours... C'est le temps qu'est resté ouvert un coffee shop, ouvert dans le centre de Bordeaux dans un quartier étudiant de la ville. 48h plus tard, le gérant a été arrêté et la boutique a dû fermer !

L'homme de 26 ans qui dirigeait les lieux a été placé en garde à vu pour "infraction à la législation sur les stupéfiants". La police a mené une perquisition et a effectué des prélèvements sur plusieurs produits vendus dans le magasin afin de les faire analyser. 

 

Un flou juridique bientôt clarifié




Cette boutique, comme d'autres qui fleurissent en France en ce moment, vendaient des produits dérivés de cannabis. Tisanes, recharges de cigarettes électroniques, les produits étaient à base de CBD (cannabidiol).

Le taux de THC (qui est le composant du canapis avec un effet psychotrope) est censé être autorisé s'il est inférieur à 0,2%. 

Un flou juridique existe encore sur ses produits. La législation devrait évoluer, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a promis une clarification de la loi. 
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : la colère des riverains de Sanofi

Les + Lus