Bordeaux : l'homme qui a tiré sur "l'ange gardien" d'une jeune femme reste en garde à vue

Le suspect âgé d'une trentaine d'années était toujours en garde à vue ce vendredi.
Interpellé à Blanquefort, il serait l'auteur des tirs sur un jeune homme, Cours Alsace Lorraine.
La victime gravement blessée s'était interposée pour protéger une femme de 27 ans, ex-compagne du tireur présumé

L'homme suspecté de tentative d'homicide Cours Alsace Lorraine à Bordeaux est toujours en garde à vue à l'Hôtel de police de Bordeaux, ce vendredi matin.

L'enquête est confiée à la brigade de répression des atteintes aux personnes.
 

Rappel des faits


Il est 6 h 20 ce jeudi 7 mars lorsqu'un homme surgit chez son ex-compagne de 27 ans, Cours Alsace Lorraine, près des quais du centre de Bordeaux.

Après avoir fracturé la porte de son logement au premier étage d'un petit immeuble, il tombe nez-à-nez avec un homme. 

Celui-ci est venu passer la nuit chez la jeune mère de famille.
Depuis plusieurs jours, elle s'inquiète de la réaction de son ex-compagnon après leur rupture.
 

Une bagarre éclate : il sort une arme de poing


C'est à ce moment-là que le suspect aurait tiré à plusieurs reprises avec une arme de poing sur cet "ange gardien" de la jeune femme et de sa fillette de 7 ans.
L'homme est gravement blessé à l'abdomen.
Le suspect prend alors la fuite.

La jeune femme et sa fillette sont choquées mais saines et sauves.
 
 

Suspect "tracé" et interpellé 1 heure après


Les policiers arrivés rapidement sur les lieux débutent leur enquête et "traçent" le suspect. 

Ils le localisent sur la commune de Blanquefort 
La Brigade anti-criminalité intervient vers 7 h20 et interpelle le trentenaire près du domicile de sa mère.
Il est toujours en garde à vue ce vendredi 8 mars à l'Hôtel de police de Bordeaux.

 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité