• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : l'immobilier flambe à grande vitesse !

Les quartiers anciens attirent les acheteurs / © France 3 Aquitaine
Les quartiers anciens attirent les acheteurs / © France 3 Aquitaine

Effet TGV forcément, qualité de vie aussi, Bordeaux et la Gironde attirent de plus en plus. Y aura-t-il un logement pour tous ? Et à quel prix ? La hausse s'est accélérée depuis fin 2016. 

Par Christine Le Hesran

Bordeaux n'en finit plus d'attirer les nouveaux habitants, tout comme la Métropole, même le département de la Gironde. Derniers chiffres cités par Meilleursagents, spécialistes des prix de l'immobilier, + 11,8 % sur les 12 derniers mois dans la capitale régionale, avec une moyenne à 3442 euros le mètre carré en moyenne au 1 er juin 2017. Un phénomène qui s'accélère depuis fin 2016, les taux particulièrement y étant bien sûr pour quelque chose d'après les professionnels. Pour François Asséo, agence Century 21, il y plusieurs explications et un constat :

Bordeaux centre rattrape son retard énorme par rapport aux autres villes de province. Il y a un mélange : la publicité faite sur Bordeaux présentée comme une des villes les plus agréables, où il fait bon vivre et la volonté d'accueil des villes. 

Bordeaux serait ainsi la ville de France où cette hausse est la plus forte ces derniers mois d'après les données du site spécialisé. Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleursagents, y voient un cumul de facteurs depuis 15 ans qui a sorti "la belle endormie" sous les feux des projecteurs :

La rénovation de la ville, les transports comme le tramway, la qualité de vie recherchée. L'effet TGV s'ajoute à la liste des points positifs. 

Flambée des prix sur le marché bordelais sur les 12 derniers mois / © Meilleursagents
Flambée des prix sur le marché bordelais sur les 12 derniers mois / © Meilleursagents

La Gironde à la côte !

Et il n'y a bien sûr pas que Bordeaux. Mérignac par exemple vise 70 000 à 100 000 habitants d'ici 2030. De fait, les prix sur Mérignac montent clairement depuis 2 ans remarque François Asséo où est installée son agence.

Le marché bouge en même temps que les accédants à la propriété.
Ceux qui ne trouvent pas sur Bordeaux et proximité cherchent plus loin, comme à Marcheprime, le long des axes de communication comme l'A63.

Mais avec ses limites constate encore François Asséo :

Il est impossible de se loger sur le Bassin...

Alors les nouveaux arrivants s'installent à Biganos, Lanton... 
Sur la Gironde, le spécialiste des prix observe les mêmes effets favorisant la hausse : + 7% selon ses données. Autant dire que le département est au top après Paris. Avec des stations balnéaires qui s'envolent : Arcachon où arrive le TGV de Paris en 2 h 52 dans quelques jours : + 7 %, le Cap Ferret : + 10 % toujours sur l'année écoulée.
Les prix augmentent jusqu'à atteindre près de 3000 euros en moyenne le m2 en suivant un axe Bordeaux vers l'océan. / © Meilleursagents
Les prix augmentent jusqu'à atteindre près de 3000 euros en moyenne le m2 en suivant un axe Bordeaux vers l'océan. / © Meilleursagents

Surchauffe possible ? 

C'est un risque que les professionnels évoquent, sans pour autant l'affirmer. Certains professionnels de l'immobilier se demandent s'il n'y a pas surcharge. Tout le monde observe. Mais pour l'heure, certains Bordelais ont du mal à trouver à se loger. Alain Juppé interrogé sur le sujet lundi 26 juin sur notre antenne spécifiait :

Dans les villes qui sont attractives, les prix augement. Nous ne nous y résignons pas. Sur tous les programmes en construction, 35 % sont des logements locatifs sociaux. Il n'y a pas d'effet de bulles aujourd'hui, tout ce qui est mis sur le marché est commercialisé.  Il ne faut pas arrêté de construire, au contraire construire davantage. C'est la raison pour laquelle se développent les nouveaux quartiers. 

Comme le remarque volontiers le professionnel Thomas Lefebvre : 

La progression du marché sera conditionnée à la capacité de Bordeaux à fournir des emplois. 

Voyez le reportage que nous avions réalisé en début d'année : le boom s'accélère, les Parisiens séduits par l'effet TGV : pourquoi et quel emplacement dans Bordeaux ? Les chiffres datent donc de janvier 2017. 
 

Le boom de immobilier à Bordeaux pour l'arrivée du TGV

 

Sur le même sujet

Les gendarmes utilisent un drone

Les + Lus