• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : opération escargot des ambulanciers et des taxis pour défendre leurs revenus

Les ambulanciers et les taxis au ralenti à Bordeaux pour défendre leurs revenus. Photo Karim Jbali
Les ambulanciers et les taxis au ralenti à Bordeaux pour défendre leurs revenus. Photo Karim Jbali

Les ambulanciers et les taxis sont de retour dans la rue pour protester contre la loi sur le financement de la sécurité sociale. Opération escargot sur la rocade extérieure de Bordeaux ce mercredi matin. 

Par Sandrine Papin

Ils roulent au pas. La circulation s'annonce difficile ce mercredi matin sur la rocade de Bordeaux.
Ce ne sont pas les gilets jaunes mais les taxis et les ambulanciers qui manifestent. Au total près de 250 véhicules. Tous se sont donnés rendez-vous à 8h dans le secteur de Bordeaux-Lac au Stade Matmut Atlantique. Point de départ d'une opération escargot qui doit les mener sur la rocade extérieure en direction du pont François-Mitterrand avant de rallier le centre ville et la préfecture.

Contre le déremboursement des transports sanitaires

Les deux professions mènent un même combat contre l'article 80 de la loi de financement de la sécurité sociale. Ils craignent de disparaître au profit des grosses structures.

Jusqu'à maintenant, les malades choisissaient leur prestataire lorsqu'ils devaient se rendre dans un centre de traitement pour une séance de chimiothérapie ou bien se faire hospitaliser. Ils se faisaient ensuite rembourser par l'Assurance maladie.

Depuis le 1er octobre, le transport des malades entre hôpitaux ou centres d'examens ou de traitement n'est plus choisi par le patient et remboursé par la Sécurité sociale. Il est directement pris en charge par l’hôpital, qui choisit les transporteurs.

Les  ambulanciers et les taxis  redoutent  que les hôpitaux  fassent appel à de grosses structures, qui peuvent proposer des tarifs bas, en procédant à des appels d'offre.

Un marché qui pourrait échapper aux indépendants et qui représente une source de revenus  importante pour eux.

 
Taxis et ambulances : 250 véhicules ont roulé au pas ce matin à Bordeaux




 


 

Sur le même sujet

Remise de drones

Les + Lus