• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux et sa métropole : la pratique du vélo en très forte progression

Près de 80 000 personnes, ou 12% des habitants de la métropole, font au moins une fois du vélo chaque jour. / © AM
Près de 80 000 personnes, ou 12% des habitants de la métropole, font au moins une fois du vélo chaque jour. / © AM

Plus pratique, plus rapide, l'usage du vélo est en constante augmentation. En 2017, elle a augmenté de 12%. Un record pour Bordeaux, la Métropole et ses habitants, mais il reste encore à faire...

Par Amy Mcarthur

Toutes les personnes qui circulent quotidiennement dans la capitale girondine vous le diront, le vélo à Bordeaux explose ! Rares sont les rues qui ne voient pas passer des centaines de petites reines de toutes les formes chaque jour. 

Et les résultats du bilan du Plan vélo de la Métropole le prouvent : selon les statistiques, l'utilisation du vélo à Bordeaux a augmenté de 12% en 2017, et de 38% depuis 2014. Des chiffres qui, pour l'association Vélo-cité, témoignent d'un changement dans les comportements. 
 


"Il y a une population qui commence à comprendre que la voiture en ville n'a pas de sens, explique Ismael Canoyra, salarié de l'association et responsable du projet 'Au boulot à vélo'. Le vélo en ville est plus pratique, plus rapide, et permet d'avoir une plus grande liberté." 

Pour en savoir plus sur les avantages de se déplacer à vélo, lisez les dix bonnes raisons de faire du vélo en ville.
 

Des investissements


Plusieurs initiatives métropolitaines participent à ce changement des usages. Le pont de Pierre, réservé depuis août dernier aux piétons, vélos et transports en commun, voit actuellement passer 9 000 cyclistes en moyenne tous les jours. C'est près de 2 000 de plus par rapport à 2016. Mais sera-t-il toujours dédié aux vélos et transports en commun ? Car depuis que l'on a appris le retard de mise en service du pont Simone Veil, Alain Juppé réserve sa décision qui devrait être connue lors d'un comité de pilotage ce jeudi 5 juillet. 

 
Le pont de pierre de Bordeaux est fermé aux voitures depuis le 1er août dernier pour améliorer la qualité de l'air. / © F3A- Dominique Mazères
Le pont de pierre de Bordeaux est fermé aux voitures depuis le 1er août dernier pour améliorer la qualité de l'air. / © F3A- Dominique Mazères

Pour Ismael Canoyra, ce type de mesure va dans la bonne direction. Selon lui, l'investissement de la ville mais aussi de ses habitants va main dans la main avec le nombre de cyclistes

"Nous allons vers une masse critique : plus il y a de vélos, plus les gens investissent. Et pas seulement la Métropole, mais aussi les associations, les boutiques de vélo, les entreprises, l'industrie..." 

Il y a même des Distributeurs d'accessoires à vélo, bébé de l'entreprise Chic et à bicyclette, qui seront prochainement accessibles à Belcier, Biganos et Pessac. 
 
Les DAV permettront aux cyclistes bordelais d'acheter une nouvelle chambre à air, un casque, une sonnette, ou même de réparer son vélo sur place ! / © Frédéric Pigeon
Les DAV permettront aux cyclistes bordelais d'acheter une nouvelle chambre à air, un casque, une sonnette, ou même de réparer son vélo sur place ! / © Frédéric Pigeon


"Nous sommes loin d'être biens" 


Mais il reste toutefois du chemin à faire. La suppression de la piste cyclable sur le pont François Mitterand, par exemple, est sujet à contentieux : "300 vélos par jour passaient sur ce pont. Ca fait 300 voitures de plus sur la rocade maintenant, ces gens n'auront pas d'autre choix que de prendre la voiture..." 
Si les pistes cyclables sont nombreuses à Bordeaux certaines, comme celle-ci rue Ernest Renan, manquent d'entretien. / © AM
Si les pistes cyclables sont nombreuses à Bordeaux certaines, comme celle-ci rue Ernest Renan, manquent d'entretien. / © AM

Il conclut, "en matière de cyclisme, nous ne sommes pas si mals à Bordeaux, mais nous sommes loin d'être biens comparé à d'autres villes européennes." 
 

70 millions au service de la petite reine


Dans un communiqué, Bordeaux Métropole précise : "de nouveaux projets sont aujourd’hui dans les cartons pour maintenir la cadence : aménagements cyclables structurants sur le territoire des OIM Bordeaux Aéroparc et Bordeaux InnoCampus, projet d’autoroute du vélo, suppression de la discontinuité des quais rive gauche…"

Pour son plan vélo le plus récent (2017-2020), la Métropole investit 70 millions d'euros. A ce rythme, la progression spectaculaire de la bicyclette dans cette ville aquitaine ne pourra que monter en vitesse. 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus