Bordeaux : samedi noir pour les commerçants du centre-ville

En raison de la manifestation des gilets jaunes, de nombreux commerces ont du baisser le rideau dès 16 heures samedi. Les pertes de chiffres d'affaires sur ce week-end de soldes atteignent 40% pour les petites enseignes indépendantes.

La rue Sainte Catherine à Bordeaux
La rue Sainte Catherine à Bordeaux © Nicolas Pressigout
Samedi, le cortège des gilets jaunes a défilé dans les rues de Bordeaux, notamment dans la grande rue commerçante Sainte-Catherine.
Depuis le début du mouvement le 17 novembre, de nombreux commerces se plaignent du manque à gagner les samedis de manifestation.


"10 % des commerces indépendants auront disparu dans six mois"


Samedi, on a perdu les deux meilleures heures entre 16 et 18 heures pour le commerce. On ne pourra pas tout rattraper.

Christian Baulme, président de l'association des commerçants du centre-ville de Bordeaux, la Ronde des quartiers, est inquiet.

Certaines enseignes indépendantes ont perdu jusqu'à 40 % de leur chiffre d'affaire hier. C'est une catastrophe qui s'annonce. 10 % des commerces indépendants ne s'en remettront pas et auront disparu dans six mois.


"Les dimanches de soldes ne peuvent pas tout rattraper" 


L'impact des gilets jaunes est très important sur notre activité, explique Patrick, directeur de l'enseigne Mexicana.

Samedi, beaucoup de clients ont renoncé à venir en centre-ville par peur de tomber sur un mouvement de foule. En plus, il n'y avait pas de tram pour accéder au centre. Et aujourd'hui dimanche, y a personne...

Selon Christian Baulme, "les dimanches de soldes ne peuvent pas rattraper le manque à gagner d'un samedi. Le monde du commerce est politiquement oublié par tout le monde".

voir le reportage de Gladys Cuadrat et Nicolas Préssigout sur les pertes de chiffres d'affaires les samedis de manifestations des gilets jaunes dans le centre-ville de Bordeaux :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société économie gilets jaunes