• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : Syprès, la coopérative funéraire solidaire et écologique

Pour l'association Syprès, les tombes et cimetières "classiques" ne sont pas l'unique solution pour enterrer un proche. / © WikiCommons
Pour l'association Syprès, les tombes et cimetières "classiques" ne sont pas l'unique solution pour enterrer un proche. / © WikiCommons

En 2019, l'association Syprès proposera des cérémonies funéraires aux personnes endeuillées, en respectant le plus possible leurs choix personnels. Avec un regard sensible et solidaire, cette coopérative souhaite faire évoluer les rites funéraires.

Par Margaux Dubieilh

Dessins sur le cercueil, travail avec des textes et des musiques aimés par le défunt, enterrements écologiques... Autant de demandes qui ne sont pas satisfaites, ou mal respectées. Lorsque des personnes endeuillées doivent célébrer le décès de leur proche, elles n'ont pas vraiment le choix : elles passeront soit par un rite religieux, soit par un rite laïc fournit par des pompes funèbres.
 
Syprès, la coopérative qui veut changer les rites funéraires


 

La mort, taboue en France

La coopérative Syprès souhaite changer cette vision binaire de l'enterrement, et proposer un service plus humain, à l'écoute des demandes des proches du défunt. Une volonté de sa fondatrice Edileuza Gallet, psychanalyste d'origine brésilienne qui a longtemps été choquée par le tabou sur la mort en France.

La thérapeute anime depuis déjà dix ans des groupes de réflexion sur la spiritualité.  En 2011, elle a décidé d'aller faire une formation sur les rites funéraires laïcs en Suisse. Forte de cette expérience, Edileuza Gallet a ensuite monté en 2014 les "Cafés mortels". Ces moments de rencontre permettent encore aujourd'hui à des personnes endeuillées ou soucieuses de leur propre mort de pouvoir parler et échanger.
 

Enterrements "verts"

En faisant évoluer son association en coopérative, la psychanalyste a maintenant le moyen d'aider ceux qui le souhaitent à organiser leur enterrement de la manière dont ils le souhaitent. Dès 2019, Symès proposera des cérémonies laïques et des veillées funèbres sur mesure, mais aidera aussi à l’organisation du transport du défunt, l’accompagnement aux démarches administratives, la préparation et les soins au défunt ainsi que la vente de produits prestations nécessaires aux obsèques, à l’inhumation ou la crémation. 

Edileuza Gallet voudrait aussi développer des "enterrements verts", sans produit chimique pour l’embaumement du corps, avec la possibilité d'opter pour un cercueil en carton, bambou ou osier, et des stèles en bois, cuir, papier ou en parchemin. Ceux qui le souhaitent pourront aussi demander à planter un arbre ou des fleurs.
 

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus