Changement climatique : une COP 27 réunissant des lycéens de la Nouvelle-Aquitaine se tient à Bordeaux

A la veille de la clôture de la COP 27 à Charm el-Cheikh en Egypte, une autre conférence sur le climat se tient à Bordeaux. Cap Sciences accueille 160 lycéennes et lycéens de Nouvelle Aquitaine pour présenter leurs plaidoyers à l'issue de plusieurs mois de travail sur des enjeux environnementaux régionaux.

La COP 27 lycéenne a débuté, il y a plusieurs mois, pour treize lycées de Nouvelle Aquitaine. Avec l'aide de scientifiques régionaux et de professionnels ; ils travaillent sur la question de la protection du climat autour de grands thèmes proches de leur quotidien.

Ce jeudi 17 novembre, 160 élèves représentant ces établissements se retrouvent  à Cap Sciences Bordeaux pour partager les conclusions de leurs recherches, échanger avec des élus locaux et des journalistes durant des tables-rondes thématiques : la biodiversité, l’eau et les changements de notre société.
Eduquer des élèves aux enjeux environnementaux via des enjeux locaux : c'est l'objectif de cette COP 27 lycéenne.

L'idée est qu'ils repartent de cette journée avec l'envie de s'engager, d'être des jeunes ambassadeurs du climat auprès de tous

Françoise Fournié, responsable mission Réseau Aquitain à Cap Sciences

Des enjeux locaux pour éduquer les jeunes à l'environnement

Les treize lycées, sélectionnés à travers notre région, reflètent sa diversité géographique et, par conséquent, une multitude d'enjeux environnementaux.

Chaque lycée a choisi un thème de travail sur une problématique locale. Par exemple, en Gironde, le Lycée Jean Moulin de Langon travaille sur les îlots de chaleur en milieu urbain, le lycée Edmond Perrier à Tulle en Corrèze s'intéresse à la gestion de la forêt en Haute-Corrèze, au pays basque le lycée Malraux de  Biarritz travaille sur l'érosion côtière ou le lycée Jean Moulin à Thouars (dans les Deux-Sèvres) réfléchit sur la question de l'eau.

Chaque groupe de lycéens a rencontré ces derniers mois des scientifiques et des professionnels de leurs territoires. Avec eux, ils ont échangé sur les enjeux du thème choisi.

Atelier banderoles et plaidoyer à Cap Sciences

A l'issue de ce travail préparatoire, chaque lycée envoie donc ses représentants ce jeudi 17 novembre à Bordeaux.
Une journée durant laquelle ils vont d'abord réaliser le matin des banderoles type "manif pour le climat" pour mettre en avant des informations-clés, issues de leur travail en amont.

L'après-midi sera consacrée à des prises de parole devant des élus et des scientifiques.

Ils auront notamment auprès d'eux le sociologue Alfredo Pena Vega. Il préside le Pacte Mondial des Jeunes pour le Climat, projet d'éducation au climat pour les lycéens du monde entier. Il rentre tout juste de la COP 27 de Sharm El Sheikh en Egypte

Françoise Fournié, Cap Sciences

à France 3 Aquitaine

L'élu régional Gilles Boeuf, professeur à la Sorbonne, spécialiste de la biodiversité et acteur de la COP 21 de 2015 à Paris, sera également l'un des interlocuteurs des lycéennes et lycéens.

Trois tables-rondes permettront de confronter enfin leurs idées avec les élus, les scientifiques et les journalistes invités. Les échanges sont regroupés autour de grands thèmes, comme "Quelle société construisons-nous ?"

Cette COP 27 lycéenne, financée par la Région, est menée par quatre centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) de Nouvelle-Aquitaine : Espace MendèsFranceRécréasciences, Lacq odysséen et donc Cap Sciences.