Classement des grands crus de Saint-Emilion : y aura-t-il un procès ?

Les plaignants à la sortie du tribunal / © Jean-François Géa
Les plaignants à la sortie du tribunal / © Jean-François Géa

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Bordeaux a mis sa décision en délibéré après avoir examiné, ce mercredi à huis-clos, l'appel du parquet contre le renvoi en correctionnelle de Hubert de Boüard patron du château Angelus et Philippe Castéja, négociant renommé.

Par avec Jean-François Géa

Hubert de Boüard, emblématique patron du château Angelus et Philippe Castéja, négociant renommé, doivent-ils être jugés devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d’intérêt ?
La réponse sera connue le 28 mai.

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Bordeaux a en effet mis sa décision en délibéré après avoir examiné l'appel du parquet contre le renvoi en correctionnelle ordonné le 16 août 2018 par une juge d'instruction. Face à ce nouveau délai maître Jean-Yves Le Borgne, avocat de Philippe Castéja reste confiant.

Le non-lieu devrait être prononcé, sinon ce sera la relaxe, mais que de temps perdu ! (...) Il peut y avoir un conflit d'intérêt ça ne tombe pas sous le coup de la loi pénale. La prise illégale d'intérêt consiste, alors qu'on a un intréêt privé à prendre une décision publique. Or nous disons que nos clients n'ont pas participé ni du'ne façon ni d'une autre à une décision publique. 

Il aura fallu sept ans d’enquête et d’instruction pour en arriver là.

Tout commence en 2013 quand le parquet de Bordeaux ouvre trois informations judiciaires après la plainte de trois châteaux rétrogradés dans le prestigieux classement des grands crus de Saint-Emilion de 2012.
Les plaignants accusent Hubert Boüard et Philippe Castéja d’avoir profité de leurs fonctions au sein de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) pour promouvoir leurs vins aux dépens de ceux de leurs concurrents. Dans le classement incriminé, le premier devient en effet 1er grand cru classé A, tandis que le second est maintenu 1er grand cru classé B.


On s'est aperçu que des gens étaient aux manettes et candidats en même temps. Qu'est-ce que vous diriez si l'un de vos enfants au bac se faisait recaler et que vous vous aperceviez que son copain de classe était présent lorsque l'on a fait les programmes et rédigé les sujets du bac, et qu'il a participé au choix des professeurs? Vous ne seriez pas content et vous monteriez au créneau bien entendu. 

explique Pierre Carle propriétaire du Château Croque-Michotte


Créé en 1954 et révisé tous les 10 ans par l'INAO, le classement des grands crus de Saint-Émilion entraîne d’importantes retombées commerciales et financières pour les vins les mieux notés.
Celui-ci a déjà été entaché par des polémiques puisque le classement de 2006 avait été annulé par la cour administrative d'appel de Bordeaux saisie par huit propriétés déclassées.

Sur le même sujet

Les + Lus