La cocaïne arrivait en jet privé à Biarritz : 11 prévenus dans le box à Bordeaux pour répondre d'un trafic record

Un réseau de trafiquants de cocaïne est jugé devant le tribunal correctionnel depuis ce lundi 19 octobre à Bordeaux. La drogue était livrée dans le sud ouest par jet privé. Une saisie record avait eu lieu en décembre 2016.
Les paquets de cocaïne transportés dans des valises à bord du Jet privé en provenance de Colombie, ayant pour destination finale Biarritz.
Les paquets de cocaïne transportés dans des valises à bord du Jet privé en provenance de Colombie, ayant pour destination finale Biarritz. © JIRS / DCPJ
Le mercredi 30 novembre 2016, l'avion privé, un jet Gulfstream, décolle de Carthagène en Colombie. A son bord, près d'une tonne de cocaïne. Direction le Cap Vert, pour une escale ravitaillement et surtout terminus aéroport de Biarritz.
Là, en cette saison, les vols privés sont rares.
C'est à bord d'un jet de ce type que les trafiquants ont embarqué avec leurs valises
C'est à bord d'un jet de ce type que les trafiquants ont embarqué avec leurs valises © Markus Mainka MAXPPP

Discrètement,  des passagers et des valises débarquent du jet. Direction un endroit très discret, un entrepôt d'une zone artisanale à Bayonne. Mais là s'arrête l'aventure pour ces trafiquants. Sur place, en fin de soirée, l'OCRTIS (l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants), épaulé par la brigade de recherche et d'intervention locale, intervient et donne l'assaut.
Cinq personnes sont arrêtées dans l'entrepôt, et d'autres complices présumés à Bordeaux en Gironde, ainsi que sur l'autoroute A 10 en Charente-Maritime.
 La drogue était livrée dans le sud ouest par jet privé. Une saisie record avait eu lieu en décembre 2016.
La drogue était livrée dans le sud ouest par jet privé. Une saisie record avait eu lieu en décembre 2016. © JIRS / DCPJ

Une saisie record en France

La procureure de Bordeaux de l'époque Marie-Madeleine Alliot avait donné les détails lors d'une conférence de presse. "Il a été procédé à la saisie de plus d'une tonne de cocaïne dont la valeur marchande est évaluée approximativement à 100 millions d'euros. Il a été également procédé à la saisie de plus d'un million d'espèces d'euros et enfin la saisie d'un ensemble routier, style bétaillère, qui devait servir au transport de la tonne de cocaïne.
Les dix personnes, d'origine colombienne, française, espagnoles, et néerlandaises, ont été présentées au juge d'instruction en charge de cette affaire, ont été mises en examen pour des faits d'importation de stupéfiants en bande organisée, trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs."

Une opération tout à fait exceptionnelle comme elle le précise.  

C'est rare que l'on interpelle en même temps la marchandise d'une valeur considérable et les auteurs impliqués dans cette opération.

Marie-Madeleine Alliot - procureure de la République de Bordeaux - novembre 2016.


A ses côtés lors de la conférence de presse Philippe Véroni, sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée en France, apporte lui aussi la mesure de cette saisie exceptionnelle. "Cette arrivée en France, permet de dire qu'avec le nombre d'individus interpellés et la quantité - une tonne, saisie-, nous avons là à faire à un réseau très aguerri, et de criminels qui vraiment ont l'habitude de faire ce type d'importation."

Les saisies françaises sont de l'ordre de 7 tonnes à 7.5 tonnes en 2014, . En 2015, 11 tonnes de cocaïne ont été saisies. Donc vous voyez bien que cette simple saisie réalisée la semaine dernière correspond environ à 10% de la cocaïne saisie en France annuellement.

Philippe Véroni - sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée -

Cette opération est le fruit de la coopération entre les services d'enquête français, américains, colombiens et espagnols. 
Les enquêteurs de plusieurs pays ont collaboré pour mettre un terme à ce trafic avec pour porte d'entrée le Sud Ouest de la France.
Les enquêteurs de plusieurs pays ont collaboré pour mettre un terme à ce trafic avec pour porte d'entrée le Sud Ouest de la France. © FTV

Déjà, le 16 octobre 2016, une première livraison de cocaïne avait eu lieu en France. Un jet privé en provenance de Colombie avait atterri en toute discrétion à Biarritz avec 113 kilogrammes de cocaïne. Probablement une façon pour les narcotrafiquants  de tester la filière et les conditions d'acheminement de leur drogue. 
Les onze prévenus doivent répondre jusqu'à vendredi de ce trafic organisé qui plaçait le sud-ouest comme une porte d'entrée pour le trafic de cocaïne.

Voici le reportage réalisé au palais de justice ce lundi 19 octobre ►
L'audience du jour

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers justice société