Débrayages chez Ford à Blanquefort pour faire pression sur le constructeur automobile

Les salariés de Ford à Blanquefort mobilisés pour sauver les 900 emplois de leur usine.
Les salariés de Ford à Blanquefort mobilisés pour sauver les 900 emplois de leur usine.

Les salariés de Ford à Blanquefort en Gironde  ne veulent pas entendre parler d’un éventuel repreneur. Pour eux l’avenir passe par Ford même si le constructeur américain dit le contraire.

Par Sandrine Papin

Lundi 5 mars,13 heures. C’est l’heure de la relève chez Ford à Blanquefort.
Les salariés sont réunis sur le parking devant l'usine. Les syndicats les appellent à débrayer. Une semaine après l'annonce du constructeur américain de ne plus vouloir investir sur le site girondin , la mobilisation est importante.

Les personnels de Ford réunis lors du changement d'équipe avant l'assemblée générale / © F3Aquitaine
Les personnels de Ford réunis lors du changement d'équipe avant l'assemblée générale / © F3Aquitaine



Voir le reportage de France 3 Aquitaine
Ford Blanquefort : les employés ont débrayé pour faire pression sur le constructeur


Les jours de l’usine sous la bannière du constructeur américain sont comptés. L’industriel s’est engagé à fournir du travail  aux 900 salariés du site jusqu’en 2019 mais il n’ira pas au-delà.
Impensable pour le personnel qui ne voit pas son avenir autrement pour l'instant.
Les syndicats ne veulent pas entendre parler d’un quelconque repreneur et compte sur le gouvernement pour les soutenir. Ce dernier a annoncé la création d’un groupe de travail.

Le site de Ford menacé de fermeture / © America Lopez
Le site de Ford menacé de fermeture / © America Lopez


D'ici-là, vendredi 9 mars, le préfet de région réunit un comité de suivi. Les élus locaux  et les représentants des salariés sont invités autour de la table. Pour la première fois depuis l'annonce du retrait de Ford . des représentants du constructeur seront sur place. L'occasion pour l'industriel de préciser ses intentions. 

Sur le même sujet

Hervé Brunaux raconte les Joliot-Curie à Clairvivre

Les + Lus