Départementales 2021 en Gironde : la majorité de gauche avec le socialiste Jean-Luc Gleyze s'installe

Au lendemain de ce premier tour, l'heure est au bilan. La liste de la majorité départementale se voit plébiscitée. Côté du Rassemblement National, la vague est encore à surveiller. Si les Verts ont raflé la municipalité bordelaise, la tendance ne se confirme pas pour ces départementales

 

Jean-Luc Gleyze, président socialiste du département de la Gironde, repart pour un second mandat en 2021.
Jean-Luc Gleyze, président socialiste du département de la Gironde, repart pour un second mandat en 2021. © Roberto Giostra

La surprise de ce premier tour des élections départementales en Gironde, c’est sans doute qu’il n’y en a pas. À l’issue du premier tour de ces élections départementales, les suffrages semblent confirmer la tendance observée en 2015.

La liste de gauche de Jean-Luc Gleyze maintient sa domination tandis que le Rassemblement National ne rencontre pas la vague qu’ils attendaient. Les Verts quant à eux, associés à la liste du président sortant, soulignent une victoire en demi-teinte.

Résultats du premier tour par forces en présence en Gironde >

► La liste des résultats au premier tour des élections départementales 2021 par canton >

La Gironde toujours à gauche

La Gironde, toujours en rose, couleur dominante du premier tour en attendant le second dimanche prochain. Sur les 33 cantons que compte le département, la gauche arrive en tête dans 25 d’entre eux. 

“Il y a une dynamique autour de la Gironde en commun. On nous avait promis que ce serait plus difficile que cela. Nous arrivons à conforter nos positions et à reprendre certains cantons dans la Gironde”, salue ce matin, Jean-Luc Gleyze.

► L'interview de Jean-Luc Gleyze au lendemain des résultats du premier tour. Réalisée par L. de Casanove et C. Michelland

durée de la vidéo: 01 min 02
Gleyze 20juin ©L. de Casanove / France 3 Aquitaine

Seul candidat élu au premier tour, Jean-Luc Gleyze, le président sortant, conforte donc sa position, avec 69,19 % des suffrages. Il est élu sur ses terres du Sud Gironde. Un secteur du département où les socialistes sont en force à l'issue du premier tour. 

“Les digues ont tenu face à la montée de cette mer brune, c'est important car ça veut dire que le populisme n'est pas à l'emporter aujourd'hui dans notre département mais il faut continuer à se battre”, précise Jean-Luc Gleyze, faisant allusion à l'absence du RN dans les cantons du sud du département.

Le Président sortant Jean-Luc Gleyze en binôme avec Isabelle Dexpert est réélu au premier tour.
Le Président sortant Jean-Luc Gleyze en binôme avec Isabelle Dexpert est réélu au premier tour. © FTV

Pas de vague bleu marine

Edwige Diaz, présente dans le Blayais, et Grégoire de Fournas, déjà élu dans le Nord Médoc en 2015, l’espéraient, mais elle n’a pas eu lieu : dimanche soir, le Rassemblement National n’a été en tête que dans un seul canton, celui de sa tête de liste, le Nord-Médoc.

Mais le parti de Marine Le Pen qui sera au second tour dans douze cantons, contre treize en 2015, garde espoir. “C’est la même configuration qu’en 2017 pour les législatives, où notre électorat ne s’était pas mobilisé pour le premier tour et était venu voter pour le second, nous permettant d’obtenir 9 sièges”, rappelle Grégoire de Fournas. Un gain au plan national.

Pour ces élections, l’objectif du parti est d’obtenir deux cantons, pour “peser dans les décisions du conseil départemental”. Si le Nord-Médoc, déjà aux mains du Rassemblement National pourrait rester dans son giron, celui du Nord-Gironde, où le binôme d’Edwige Diaz remporte 44,33 %, pourrait faire figure de second fief si les électeurs qui ont voté droite au premier tour glissaient son bulletin pour le deuxième tour. 

“Nous nous sommes très bien défendus dans ce canton de Nord-Gironde malgré ces élections difficiles, avec l’abstention de notre électorat. C’est quand même un espoir”, se satisfait la tête de liste du parti en Gironde.

Le canton du Nord Gironde est très convoité par la candidate du RN, Edwige Diaz
Le canton du Nord Gironde est très convoité par la candidate du RN, Edwige Diaz © FTV

Bordeaux reste rose, Talence verdit

Pour ces élections départementales, le parti écologiste avait misé à la fois sur des candidats seuls et des alliances, avec le Parti socialiste de la majorité sortante.

Présent dans six cantons, EELV ne se hisse à la première place que dans le canton métropolitain de Talence, avec 27,94 %. Ils seront face à un binôme d’union des droites, qui les talonnent à 24,85 %.

Le binôme Bruno Béziade et Maud Dumont ( EELV )est arrivé en tête sur le canton de Talence.
Le binôme Bruno Béziade et Maud Dumont ( EELV )est arrivé en tête sur le canton de Talence. © FTV

Ils seront également présents dans le canton de Mérignac-1 au second tour, face aux socialistes, qui les ont devancés, pour ce premier tour, de 1084 voix.

Pour les quatre autres, les Verts n’accèdent qu’à la troisième place.

Dans l’agglomération bordelaise, si la vague verte n’est pas clairement affichée, la stratégie des alliances avec le Parti socialiste paie : le parti est en tête dans six autres cantons.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections