Dimanche en politique : Philippe Poutou en première ligne

durée de la vidéo : 00h02mn08s
Retrouvez l'intégralité de l'émission gratuitement sur la plateforme france.tv ©France 3 Aquitaine

Poursuivi pour apologie du terrorisme pour un tweet de soutien aux Palestiniens, le conseiller municipal bordelais d'opposition fait entendre une voix dissonante. Sur la scène nationale comme à Bordeaux où il est élu depuis trois ans et demi.

Le communiqué du Nouveau Parti Anticapitaliste en soutien aux Palestiniens a beaucoup fait parler ces dernières semaines. Dans Dimanche en Politique, le triple candidat à l'élection présidentielle s'en explique :

"C’est un positionnement de solidarité envers le peuple Palestinien et contre la politique coloniale menée par Israël. Le Hamas est un parti islamiste, fondamentaliste, qui a des aspects horribles".

La politique internationale, ses inquiétudes par la poursuite de la guerre en Ukraine, sa défense de la pauvreté, du mal logement... Philippe Poutou et le NPA entendent occuper un espace politique au sein de la gauche, aux côtés de La France Insoumise, avec qui d'ailleurs les négociations commenceront la semaine prochaine pour une liste commune aux élections Européennes de juin.

Alors sera-t-il encore candidat à la présidentielle en 2027 ?

C'est quasiment sûr que je ne le serai pas. Mais je ne suis pas crédible, car je l'ai déjà dit plusieurs fois et j'ai été candidat.

Philippe Poutou, conseiller municipal de Bordeaux

Et à Bordeaux en 2026, lui qui est arrivé troisième au second tour en 2020 avec près de 10% des suffrages ?
"J'ai envie qu'on trouve des choses sans moi. Ce qui me rassure, c'est qu'il y a des gens qui ont voté pour la gauche et qui sont déçus, car à Bordeaux ça ne change pas. Et nous, on est là pour ça. ".

► Retrouvez l'intégralité de l'émission sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité