Un étudiant de Kedge Buisiness School se suicide en sautant du 6e étage

© Jean-François Géa
© Jean-François Géa

Les secours n'ont pu le réanimer. Selon la direction de l'établissement et la police, il s'agirait d'un suicide. Une enquête a été ouverte et une cellule de crise a été mise en place sur place. 

Par C.O


Certains élèves étaient présents lors du drame. Les autres ont appris la nouvelle via un mail de la direction. "Une terrible tragédie vient de se produire sur notre campus de Bordeaux. Un de nos élèves de 2e année du programme EBP a mis fin à ses jours sur le campus".
© Jean-François Géa
© Jean-François Géa

Les pompiers ont en effet été appelés peu avant 11h. Une fois sur place leurs tentatives de réanimation ont été vaines. Ils n'ont pu que constater le décès. "Une enquête a été ouverte", peut-on lire dans ce tweet de la direction. Celle-ci nous a confié que "la piste de la précarité étudiante" était "écartée", sans que l'on connaisse les raisons de ce passage à l'acte.

Lors d'une conference de presse Claire Claverie, secrétaire générale du groupe Kedge, a déclaré que "l'étudiant faisait l'objet d'un suivi psychologique à l'exterieur de l'établissement". "Nous le suivions et étions en lien avec la famille de ce jeune garçon", a précisé Jean-Luc Faye directeur de la formation continue. "Nous avions reçu les parents il y a quelques jours". 
 

La Direction départementale de la sécurité publique explique qu'à cette heure "tout laisse à croire qu'il s'agirait d'un suicide". C'est à la permanence judiciaire qu'a été confiée cette affaire avant que la division de Pessac ne prenne vraisemblablement le relais prochainement. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme âgé de 18 ans était dans une salle de repos avec d'autres élèves lorsqu'il a manipulé la targuette de la fenêtre afin de pouvoir ouvrir celle-ci avant de se jeter du 6e étage. Les témoins de la scène ainsi que des proches de la victime ont été entendus. Des auditions qui devraient se poursuivre dans les jours à venir. 

Une cellule psychologique a été ouverte par le SAMU cet après-midi pour les élèves. Par ailleurs une cellule de crise téléphonique pour un accompagnement psychologique a été mise également en place.

Tous les cours ont été supprimés cet après-midi à Kedge Buisiness School. Ils devraient reprendre demain.

Ecoutez la conférence de presse lors de laquelle se sont exprimés Claire Claverie (secrétaire générale du groupe Kedge) puis Jean-Luc Faye (directeur de la formation continue) :
Un étudiant de Kedge Buisiness School se suicide en sautant du 6e étage

 

Sur le même sujet

Les + Lus