Fin des rues sans nom ni numéro, plus que quatre mois pour se conformer à la loi

Au premier juin, toutes les communes de moins de 2 000 habitants vont devoir renommer les rues sans noms et redistribuer des numéros, en fonction du kilométrage. La date butoir était au 1ᵉʳ janvier pour les communes plus peuplées. En Gironde, le village de Saint-Mariens prépare ces changements.

C’est une petite révolution qui se prépare. Armé d’un mètre à roulette, Marcel Bourreau, le maire de Saint-Mariens compte les mètres. “53”, annonce-t-il, en s’arrêtant devant un portail affichant pourtant le numéro 17. “Le numéro 17 deviendra le numéro 53”, explique-t-il. Un chiffre qui n’a pas été trouvé au hasard : il correspond à la distance kilométrique.

“Un petit marathon” pour le maire, qui doit ainsi arpenter la quarantaine de rues de sa commune. “Ça fait environ 27 km”, réalise-t-il.

Date limite fixée au 1ᵉʳ juin

Une activité dont l’édile, ce serait sans doute bien passée, mais c’est désormais une obligation. La commune, de 1600 habitants, à jusqu’au 1ᵉʳ juin pour se conformer à la loi 3DS, de février 2022, qui impose à la fois la numérotation des habitations, mais aussi, la dénomination des voies publiques.

Or, ici, comme dans de nombreux villages, sortis du bourg, les axes sont souvent sans nom. “On a décidé de prendre les noms des 82 lieux-dits. Les gens connaissent déjà toute la région comme ça. Il faut garder ces petits noms qui font le village”, explique Marcel Bourreau.

Pour les plus villes de plus de 2 000 habitants, l’adressage est devenu obligatoire au 1ᵉʳ janvier 2024. L'objectif de cette loi, une meilleure lisibilité du territoire. Parmi les principaux concernés, les facteurs s’en réjouissent. “Aujourd’hui, quand on est face à ce genre de situation, on essaie d’appeler quand on a un numéro, autrement, c'est deux fois plus compliqué”, explique la factrice du village, qui attend désormais la mise en vigueur de cette nouvelle organisation.

"Vous pouvez tourner longtemps"

Auprès des habitants, le message passe aussi plutôt bien. “On a ce problème aujourd’hui sur trois ou quatre communes. Quand il y a une urgence, c'est la catastrophe. Imaginez, vous avez le lieu-dit "Le Bourg". Vous pouvez tourner longtemps et si c’est un arrêt cardiaque, bien souvent…”, lâche un automobiliste.

Avec un budget de 15 000€, la mairie compte bien renommer une centaine de rues d’ici à juin. Les 600 nouveaux numéros d’habitations seront offerts aux habitants.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité