Floirac : 90 secondes pour "filmer l'avenir" avec les Amis du Jamel Comedy Club

Les Amis du Jamel Comedy Club ont posé leurs valises à Floirac pour faire découvrir aux jeunes les métiers du cinéma. Une initiative post-déconfinement pour libérer la parole et créer de nouvelles vocations. 

Faire découvrir les métiers du cinéma et créer de nouvelles passions, deux missions que ce sont données les Amis du Jamel Comedy Club, pendant leur tournée.
Faire découvrir les métiers du cinéma et créer de nouvelles passions, deux missions que ce sont données les Amis du Jamel Comedy Club, pendant leur tournée. © Amis du Jamel Comedy Club / Filme l'avenir
Dans la salle Lucie-Aubrac de Floirac, la quinzaine de jeunes présents semble déjà être des professionnels. Smartphones suréquipés en main, les jeunes des quartiers populaires de Floirac et Cenon se sont investis pour créer un court-métrage, en 90 secondes. 

Voir le monde déconfiné

La tournée “Filme l’avenir” a été lancée par Jamel Debbouze, pendant le confinement. Le concept : permettre aux jeunes issus de quartiers populaires de réaliser leur premier court-métrage, accompagnés d’étoiles montantes de la réalisation. L'initative est notamment financée par les ministères, dans le cadre de l’Été apprenant et culturel.

“On prend le temps de discuter avant d’écrire. On leur demande comment s’est passé leur confinement, comment ils voient le monde déconfiné et on évoque ce qu’ils ont envie de dire”, précise Steve Achiepo, réalisateur et formateur issu du Comedy Club.
Pendant deux jours, ils ont travaillé d'arrache-pied pour produire leur premier court métrage.
Pendant deux jours, ils ont travaillé d'arrache-pied pour produire leur premier court métrage. © Les amis du Jamel Comedy Club / Filme l'Avenir
Pendant deux jours, les quinze jeunes ont joué, filmé et monté leur propre création : des histoires d'amour, des anecdotes du quotidien, pour retranscrire une partie de leur vie, et de leur imaginaire.

Et rapidement, les rôles ont été attribués. “J’aime diriger les acteurs. Le cadre aussi, mais je préfère diriger”, sourit Enrika. D’autres préfèrent être devant la caméra. “J’aime bien le cinéma parce qu’on se lâche, on est libre. J’adore l’improvisation”, explique Rayan.

► Reportage de Gladys Cuadrat et Philippe Turpaud
Bordeaux : grâce aux "Amis du Comedy Club", les jeunes prennent la parole

En quête de nouveaux talents 

Pour voir le résultat de leur travail, il faudra cependant attendre début août. Tous les courts-métrages seront disponibles sur le site de France Télévisions et seront dans la sélection pour le Prix des Talents courts, prévus fin 2020.

Car la tournée "Filme l'avenir" veut également faire émerger des talents hors des viviers traditionnels. “Ce sont des métiers peu connus pour eux, car ils y ont peu accès. L’idée, c’était donc de venir leur montrer”, explique Chabname Zaziab, réalisatrice et formatrice du Comedy club.
La tournée a aussi pour but de créer des vocations, et pourquoi, de dénicher de nouveaux talents.
La tournée a aussi pour but de créer des vocations, et pourquoi, de dénicher de nouveaux talents. © France 3 Aquitaine
Après Nantes et Bordeaux, les formateurs aux t-shirts noirs continueront leur tournée dans une quinzaine de villes de France, pour susciter des vocations. Depuis 2013, l’association a soutenu 250 jeunes talents.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société culture cinéma jeunesse