La fresque historique du hall de départ de la gare St Jean en profonde rénovation

La grande fresque murale du hall de départ de la gare St Jean est classée aux monuments historiques. Elle représente le réseau nouvellement électrifié de la Compagnie du Midi dans les années 1920. / © S.Valéro/F3Aquitaine
La grande fresque murale du hall de départ de la gare St Jean est classée aux monuments historiques. Elle représente le réseau nouvellement électrifié de la Compagnie du Midi dans les années 1920. / © S.Valéro/F3Aquitaine

Cette peinture murale achevée dans les années 1930 représente le réseau ferroviaire de la Compagnie du Midi. Une des premières à avoir électrifié ses lignes. Très abîmée par le temps, elle bénéficie d'une profonde restauration. Elle restera le témoin de l'histoire ferroviaire française.

Par CA

"Il n'est pas question de repeindre la carte, on va juste travailler là où il y a des manques" par exemple "les zones où les écailles sont tombées, là où il faut les recoller..."

L'opération va consister en un dépoussiérage, une consolidation, un nettoyage, un colmatage et quelques retouches picturales.
 

Une carte qui n'a cessé d'évoluer


Estelle Brunet, jeune spécialiste de la restauration d'oeuvres picturales, va travailler non stop pendant quatre mois sur cette fresque monumentale avec deux autres collègues de l'entreprise ARCOA spécialisée en conservation-restauration d’objets d’art.

Une carte qui en dit long sur l'évolution du réseau ferré du Midi.

"On réfléchit à ce qu'on va garder et à priori on ne va rien effacer" nous confie t-elle. Car cette carte a subit de nombreuses retouches au fil des années. En fonction des modifications de lignes. 

"Certaines gares ou lignes sont apparues, d'autres ont été effacées car elles n'étaient plus desservies, on veut restituer l'état d'origine tout en donnant à voir ces différentes modifications" ajoute Giovanna Boffa-Huertas, l'architecte du site de la Gare Saint-Jean.

On remarque en effet de nombreuses lignes grisées, car supprimées. Entre Labenne et Seignosse dans les Landes ou encore entre Bruges et Lacanau en Gironde. 
 
La ligne entre Labenne et Seignosse apparaît grisée après avoir été supprimée du réseau ferré / © S.Valéro/F3 Aquitaine
La ligne entre Labenne et Seignosse apparaît grisée après avoir été supprimée du réseau ferré / © S.Valéro/F3 Aquitaine
Les nombreuses liaisons supprimées autour de Bordeaux apparaissent en gris / © S.Valéro/F3Aquitaine
Les nombreuses liaisons supprimées autour de Bordeaux apparaissent en gris / © S.Valéro/F3Aquitaine
 

Promouvoir le tout nouveau réseau électrique, véritable prouesse technologique



La Compagnie ferroviaire du Midi, fondée par les frères Pereires en 1852, voulait à l'époque promouvoir son nouveau réseau électrifié.

Les lignes de transport d'énergie aparaissent d'ailleurs clairement sur cette fresque s'étalant sur 75 mètres carrés, commandée en 1928 au peintre A. Malbec, et achevée en 1929.
La fresque représentant le réseau ferroviaire de la Compagnie du Midi va subir une profonde rénovation pendant trois mois / © S.Valéro/F3 Aquitaine
La fresque représentant le réseau ferroviaire de la Compagnie du Midi va subir une profonde rénovation pendant trois mois / © S.Valéro/F3 Aquitaine

"On est passé de la locomotive à charbon aux lignes électriques, c'était un exploit dans ces années là et c'était une fierté de montrer l'étendue du réseau électrifié" explique Giovanna Boffa-Huertas.

La Compagnie du Midi a réussi à constituer un réseau moderne en un temps record, un sacré défi alors que la traction vapeur était encore le principal outil de déplacement.

"Il a fallu construire toutes les infrastructures de production telles que les barrages, les centrales et tout le système de distribution du courant. Mettre au point  les motrices et équiper les lignes" peut-on lire sur la page Wikipédia consacrée à la compagnie ferroviaire.

La carte, malheureusement amputée de toute une partie des Pyrénées, après le percement d'un passage dans dans les années 80, a aujourd'hui 90 ans.

Sa rénovation va coûter 120 000 euros financés à 40% par la SNCf et la DRAC et à 60% par des fonds privés (mécénat, participatif et publicité).

Elle entre dans le cadre de la politique de préservation du patrimoine, la gare St Jean de Bordeaux étant inscrite aux monuments historiques.

Dans le reportage qui suit de Sandrine Valéro et Nicolas Pressigout, nous sommes allés à la rencontre de ces spécialistes de la restauration du patrimoine. Interviennent Estelle Brunet, restauratrice de l'atelier ARCOA, Luc Detot, aide-restaurateur et Giovanna Boffa-Huertas, architecte de site de la gare de Bordeaux Saint-Jean.
 
La fresque historique du hall de départ de la gare St Jean en profonde rénovation
Cette peinture murale achevée dans les années 1930 représente le réseau ferroviaire de la Compagnie du Midi. Une des premières à avoir électrifié ses lignes. Très abîmée par le temps, elle bénéficie d'une profonde restauration. Elle restera le témoin de l'histoire ferroviaire française. - S.ValéroN.Pressigout

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus