• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes : mesures préventives exceptionnelles en Gironde pour les 8 et 9 décembre

© France 3 Nouvelle Aquitaine
© France 3 Nouvelle Aquitaine

À titre préventif, des mesures de police administrative ont été prises en Gironde pour limiter l’achat et le transport de carburants et d’artifices de divertissement ainsi que des alcools non consommables et tous produits inflammables ou chimiques dès aujourd'hui, et jusqu'à lundi matin.

Par America Lopez

La plupart des manifestations prévues ce samedi 8 décembre en Gironde ont été reportées ou annulées par les organisateurs, en raison des actions qui seront menées ce week-end dans le cadre ou en marge du mouvement des gilets jaunes et qui sont susceptibles de causer des troubles à l’ordre public.


Les autres manifestations annulées ou décalées


Seul le « Rallye du Médoc » n’a pas été autorisé en raison de nombreux appels relayés sur les réseaux sociaux visant à perturber le bon déroulement de la manifestation et de l’impossibilité d’en assurer la sécurisation compte tenu de la mobilisation des forces de l’ordre sur leurs missions prioritaires de maintien de l’ordre, indique la préfecture dans un communiqué vendredi matin.

Deux manifestations déclarées auront lieu à Bordeaux : la marche citoyenne contre le dérèglement climatique (COP 24) et le Noël des motards girondins. Les organisateurs ont accepté d’en modifier les parcours et les horaires.

► A lire aussi

 


Des mesures exceptionnelles à titre préventif


A titre préventif, des mesures de police administrative ont été prises en Gironde pour limiter l’achat et le transport de carburants et d’artifices de divertissement ainsi que des alcools non consommables et tous produits inflammables ou chimiques depuis ce vendredi 7 décembre 8h00 jusqu’au lundi 10 décembre à 8h00, poursuit le communiqué.

Les forces de l’ordre seront pleinement mobilisées pour assurer la sécurité de tous sur l’ensemble du département.

Pour autant, compte tenu de l’ampleur des violences et des dégradations commises depuis le début du mouvement y compris à l’encontre des forces de l’ordre dans leur mission de protection de la population, Didier LALLEMENT, préfet de la Gironde, appelle au calme et à la responsabilité de chacun pour éviter les mises en danger des personnes.
 

 

Sur le même sujet

Les lycéens de Bergerac mobilisés

Les + Lus