Gironde : le commandant de la compagnie de gendarmerie de Langon refuse d'être vacciné, il est muté en Ile-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par MK
Image d'illustration
Image d'illustration © REMY PERRIN / MAXPPP

Pour avoir refusé la vaccination contre le Covid-19, obligatoire pour les gendarmes sur le terrain, le chef d'escadron commandant de la compagnie de gendarmerie de Libourne a été relevé de son commandement. Le militaire de 32 ans a été muté sur un poste sans contact avec le public

Il était à la tête d'un effectif de 150 gendarmes. Un chef d'escadron de 32 ans a été sanctionné pour avoir refusé de se conformer à l'obligation vaccinale contre le Covid-19, en vigueur pour tous les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public.

Le militaire, commandant de la compagnie de Langon depuis septembre 2020,  a d'abord été sanctionné par dix jours d'arrêt. "Il a ensuite été reçu par sa hiérarchie qui lui a annoncé sa mutation vers la Direction générale de la gendarmerie à Paris", explique la gendarmerie de la Gironde, qui a confirmé l'information de nos confrères de Sud-Ouest. De nouvelles fonctions  d'adjoint chef de section, dans lesquelles le gendarme ne sera plus en contact avec le public.

Ce genre de sanction reste "anecdotique", précise la gendarmerie. Une nouvelle cheffe d'escadron a d'ores été déjà été désignée. Sa prise de fonction à Langon devrait intervenir "très prochainement". D'ici là, c'est le commandant en second de la compagnie qui assurera le commandement par intérim.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.