Gironde : le nombre de jeunes migrants a doublé en 3 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Papin .

Depuis trois ans, le nombre de jeunes mineurs non accompagnés a plus que doublé en Gironde. Venus pour 60 % d'Afrique subsaharienne, ils peuvent bénéficier d'un accueil spécifique dans de nouvelles structures à échelle humaine.Un nouveau centre d'accueil a ouvert ses portes à Mérignac. 

Il est arrivé au château Tenet, à Mérignac, il y a 3 mois.

Dans cet établissement qui appartient aux Pupilles de l'enseignement public, Salmane est plein d’espoir.



A 16 ans, le jeune Guinéen voit la vie autrement, « maintenant, je me sens bien, j’ai envie de penser à l’avenir ».



De son passé, nous ne saurons rien, comme celui des autres adolescents qui ont fui le chaos dans leur pays d'origine et qui l’accompagnent dans ce nouveau centre de protection de l’enfance.





On les appelle les mineurs non accompagnés. et leur nombre est en forte augmentation.



Ils n'étaient que 200 en 2015. Ils sont aujourd'hui 560 en Gironde. 



Sans parent et sans adulte titulaire de l’autorité parentale, ils ne sont pas soumis aux règles françaises de séjour des étrangers.



Contrairement aux migrants majeurs, les mineurs ne sont pas pris en charge par l’Etat mais par les départements. une mission qui pèse de plus en plus lourd au sein de l'exécutif local.



A Mérignac, ce nouvel établissement vient en aide à 15 migrants mineurs non accompagnés. Il est géré par l'association Emmaüs. 



" Notre mission à nous, c'est de leur donner les valeurs de la République et de les accompagner dans une inscription durable dans notre pays " Pascal Lafargue, Président d'Emmaüs Gironde



D'autres places pourraient ouvrir prochainement en Gironde.







Au total, 4700 enfants sont  placés sous la protection du Département de Gironde. Un chiffre en constante augmentation. 



Le total de l’aide sociale à l’enfance représente un budget de 220 millions en 2018.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité