• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gironde : la préfecture déclenche la procédure d'alerte en raison du pic de pollution à l'ozone

L'état de l'air observé par Atmo Nouvelle-Aquitaine. Les conditions devraient encore se dégrader lundi. / © https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/
L'état de l'air observé par Atmo Nouvelle-Aquitaine. Les conditions devraient encore se dégrader lundi. / © https://www.atmo-nouvelleaquitaine.org/

En raison de la canicule qui plane sur le Sud-Ouest, la qualité de l'air s'est dégradée depuis le 1er août en Gironde, et notamment au dessus de Bordeaux. La préfecture avait lancé une procédure d'informations samedi. Dimanche, c'est une alerte et des restrictions qui sont prises !

Par Alexandre Muffon Cattin

Alors que la chaleur est à la limite du soutenable, l'air est presque irrespirable. Depuis le 1er août, les conditions atmosphériques se sont dégradées. A Bordeaux, la qualité de l'air est ainsi jugée comme "médiocre", par Atmo Nouvelle-Aquitaine.

 

Les conditions empirent



Il est noté 72/100 par cet observatoire. Sachant que plus on se rapproche de 100, plus l'air est mauvais

Au fil des jours de canicule, les conditions ont empiré, passant de 38/100 le 1er août, à 85 samedi. L'air devrait de nouveau se dégrader demain, lundi, d'où la procédure d'alerte déclenchée par la préfecture.

 

Réduction de 20 km/h



Le préfet Didier Lallement a pris un arrêté pour réduire la vitesse sur les grands axes routiers du département. La vitesse maximale autorisée est réduite de 20 km/h sur la rocade bordelaise et sur l'A62, l'A63, l'A10 et la RN89.

Il est aussi recommandé aux femmes enceintes, bébés, jeunes enfants, personnes âgées, ou personnes ayant des pathologies cardio-vasculaires, ou respiratoires, de faire tout particulièrement attention. 

 

Limiter le sport en extérieur



Il leur faudrait, si possible, limiter les déplacements sur les grands axes routiers aux heures de pointe et limiter la pratique d’activités physiques en plein air et même en intérieur

En cas de problème, prenez conseil auprès d'un pharmacien ou d'un médecin.

 

 

Sur le même sujet

Près de 1000 saisonniers recherchés pour la cueillette de pommes

Les + Lus