Grève du 5 décembre : la solution covoiturage cartonne

C'est un plan B possible. Le covoiturage, avec cette grève qui va entre autre paralyser les transports en commun, est en plein boom depuis quelques jours. 
© Pixabay
" Salut à tous, concernant la grêve de demain je propose un trajet LE TEICH-ARCACHON vers 8h20 et un retour LE TEICH-ARCACHON aux alentours de 18h si vous avez besoin n'hésitez pas j'ai 3 places, 4 si on se sert ".
ou encore..
"Une très bonne amie cherche un covoiturage Bordeaux/Paris lundi 9/12 (en prévision des grèves).. si vous connaissez quelqu’un qui connaît quelqu’un..."

Emma ou  Martine tentent leur chance sur leur page Facebook. Elles proposent ou recherchent du covoiturage, alternative à la grève. Une solution en tous cas qui prend son envol avec ces perturbations fortes annoncées dans les transports en commun. 

L'esprit collaboratif  fonctionne aussi via Twitter pour les adeptes de ce réseau social ►
 

Les plateformes en forme

Tout le monde ne pratique pas le télétravail. Les salariés qui seront malgré tout obligés de se rendre sur le lieu de travail habituel durant la grève sont souvent appelés à faire de covoiturage. Ils font notamment appel aux plateformes spécialisées dans le covoiturage comme Blablacar par exemple.

Sur les longs trajets, plus de 300 kms, nous avons deux fois plus de réservation que sur la même période l'an dernier. ( voitures et bus )
Nicolas Michaux - porte-parole de la plateflorme -

Les bus sont complets pour les prochains jours, jusqu'à la fin du week-end. Les voyageurs ont anticipé un prolongement de la grève dans les transports ferroviaires. Alors la plateforme collaborative incite sa communauté à se mobiliser en proposant des places pour des trajets. 
 
L'envolée significative concerne une autre offre, celle du covoiturage domicile travail. L'enseigne historique Blablacar a lancé ce service et il explose ces derniers jours. " Nous étions à un million de membres jeudi dernier" affirme le porte-parole. 
Sur la Nouvelle-Aquitaine, ce service séduit déjà 50 000 membres. " Au plan national, il y a eu trois fois plus d'inscriptions hier mardi ( 3 décembre ) que les jours suivants. " 

Autre application "Ouihop" s'est spécialisée dans le covoiturage urbain et rayonne dans les métropoles notamment Bordeaux.

Enfin, plus engagée, la plateforme coopérative Mobicoop a créé sur son site l'espace pratique Cooperons.Mobicoop.fr, afin de faciliter le covoiturage (gratuit) pour aller travailler ou manifester.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social