Grève à la SNCF : moins d'un tiers des TGV en circulation dans la Nouvelle-Aquitaine

Moins d'un tiers des TGV circulent ce lundi 28 octobre sur la façade Atlantique. Image d'illustration. / © M.Fedouach/AFP
Moins d'un tiers des TGV circulent ce lundi 28 octobre sur la façade Atlantique. Image d'illustration. / © M.Fedouach/AFP

Ce lundi 28 octobre, en pleine période de vacances, à peine 30% des TGV circulent en Nouvelle-Aquitaine. La faute à un mouvement de grève au Technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine). À Bordeaux, les usagers font face à un vrai casse-tête.

Par M.D

Le calvaire continue pour les usagers de la SNCF sur toute la Nouvelle-Aquitaine. Dix jours après les perturbations dues au droit de retrait exercé par les conducteurs et contrôleurs de la SNCF, une autre grève empêche la plupart des TGV de circuler dans la région.
 
 

30% de TGV assurés

 
Le trafic des TGV était très perturbé à la gare Saint-Jean ce matin. / © J.Stahl/F3 Nouvelle-Aquitaine
Le trafic des TGV était très perturbé à la gare Saint-Jean ce matin. / © J.Stahl/F3 Nouvelle-Aquitaine

En effet, aujourd'hui, seulement 3 trains sur 10 circulent sur toute la façade Atlantique (de Rennes jusqu'à la frontière franco-espagnole). À la gare de Bordeaux, deux TGV devraient être assurés ce matin, les Ouigo seraient aussi impactés. Concernant les TER et les Intercités, ils circulent normalement aujourd'hui selon la SNCF.

Mais pourquoi tant de perturbations ce lundi ? C'est à cause du mouvement de grève qui a débuté au Technicentre de Châtillon dans le Hauts-de-Seine. Les 200 agents de ce centre de maintenance poursuivent leur grève entamée le 21 octobre dernier. Ils dénoncent le projet de la SNCF de mettre fin à un accord local leur assurant douze jours de repos supplémentaires. Leur préavis court jusqu'au 31 octobre.

Ce technicentre s'occupe de réparer et d'entretenir les rames des TGV mises en place sur le réseau. Suite à cette grève, la SNCF  a donc fait un choix stratégique : elle a annulé de nombreux trajets en début de semaine pour conserver des rames en état et assurer la fin de semaine. Car retour de vacances oblige, les usagers seront nombreux à vouloir rentrer chez eux dès ce vendredi.
 

"Renoncer à son voyage"

De leur côté, les usagers sont pris au dépourvu. En pleine période de vacances scolaires, ils doivent faire face à un véritable casse-tête ou demandent conseil à la SNCF :
 

Ces perturbations s'ajoutent à celles causées par les inondations dans le sud de la France. En effet, le trafic est toujours interrompu entre Montpellier, Perpignan et l'Espagne, mais aussi entre Montpellier et Toulouse jusqu'au lundi 4 novembre au matin. De nombreuses voies ont été endommagées la semaine dernière entre Agde et Béziers.

Seuls quelques Intercités circulent donc entre Bordeaux et Narbonne. Quant à la ligne Bordeaux-Toulouse-Marseille, elle est toujours fortement paralysée. Mieux vaut donc annuler son déplacement en Nouvelle-Aquitaine ce lundi, ou trouver d'autres moyens de transport.
 
© J.P Stahl/F3 Nouvelle-Aquitaine
© J.P Stahl/F3 Nouvelle-Aquitaine

Sur le même sujet

Les + Lus