• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

« IN THEIR SHOES » dans la peau d’un patient atteint de la maladie de Crohn

Se mettre dans la peau d'un patient pour mieux appréhender le quotidien du patient et mettre l'empathie au cœur du traitement.
Cette application " In their Shoes " est utilisée par les soignants du service de gastro entérologie du CHU de Bordeaux. / © Patricia Mondon
Se mettre dans la peau d'un patient pour mieux appréhender le quotidien du patient et mettre l'empathie au cœur du traitement. Cette application " In their Shoes " est utilisée par les soignants du service de gastro entérologie du CHU de Bordeaux. / © Patricia Mondon

« In their shoes » en français " Dans leurs chaussures ", c’est le nom de l’expérience innovante vécue par une quarantaine de soignants du service de gastro entérologie de l’hôpital Haut-Lèvêque. Vivre 36h comme avec la maladie de Crohn.   
 

Par Patricia Mondon

Les MICI des maladies invalidantes au quotidien

La maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sont des MICI. Ces maladies sont responsables d’une inflammation du tube digestif et des intestins et provoquent fatigue, diarrhées irrépressibles, douleurs abdominales ou sang dans les selles.  
En France 250 000 personnes sont atteintes. Deux régions sont  particulièrement concernées :  les Hauts-de-France et l’Aquitaine sans que l’on en connaisse les causes. Ces maladies se développent depuis les années soixante dans les pays occidentaux. 
 

Les soignants dans la peau d'un patient


" In Their Shoes " est une simulation par jeu de rôle développée par le laboratoire Takeda, avec le soutien de l'Association François Aupetit, AFA Crohn RCH France.
Via une application, les soignants peuvent vivre pendant 36 heures 70 défis à réaliser. Une expérience en vie réelle pour essayer de comprendre la difficulté pour les patients de gérer le quotidien et l’impact des MICI sur la vie personnelle et professionnelle. Sept autres hôpitaux en France ont tenté l’expérience.
Les soignants découvrent ainsi les contraintes au quotidien : Chantal Laurent, infirmière, vit l'expérience :

On est un peu tous sensibilisés aux répercussions dans leur vie quotidienne. Mais de le vivre nous même, ça prend un tout autre sens. Jouez le jeu, ça nous permet de nous rendre compte que les patients ne choisissent pas le moment où les symptomes arrivent. 
 

Cette application a été développée par des patients. Une prise de conscience pour les soignants afin de mettre l'empathie au coeur des traitements. Samantha, patiente de ce service : 

On n'a pas mal une fois dans la journée. On a mal tout le temps que ce soit jour ou nuit. Moi, je ne dormais plus. 
 

Samantha a été opérée il y a cinq ans et sa vie a changé, elle n'a plus de traitement. 
 

Les progrès de la recherche 


Ce service est un centre expert reconnu nationalement pour la prise en charge des « MICI » les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin.  

Depuis plus de 20 ans, le service d'Hépato-gastro-entérologie et oncologie digestive CHU de Bordeaux s'est investi dans la prise en charge des patients atteints de MICI. 
L'équipe du Pr Laharie suit actuellement près de 2000 patients atteints de maladie de Crohn ou de RCH à la fois en consultation, en hôpital de jour pour les malades recevant des traitements intraveineux ou, en hospitalisation conventionnelle en cas de poussée sévère ou de complication. 

Le service d'Hépato-gastro-entérologie et oncologie digestive du CHU de Bordeaux participe à de nombreux protocoles de recherche clinique permettant aux malades d'avoir accès à de nouvelles stratégies thérapeutiques ou à des traitements innovants
 
CHU de Bordeaux : « IN THEIR SHOES » dans la peau d’un patient atteint de la maladie de Crohn

Sur le même sujet

CHU de Bordeaux : « IN THEIR SHOES » dans la peau d’un patient atteint de la maladie de Crohn

Les + Lus

Les + Partagés