Incendies en Gironde : chez les bénévoles et élus mobilisés, la fatigue se fait sentir

Publié le Mis à jour le
Écrit par R.C avec Amalie Hirou

Sur le secteur de Landiras, bénévoles et élus restent mobilisés en soutien aux pompiers toujours sur le front de l'incendie. Mais les volontaires commencent à fatiguer. Pour les soulager, le département de la Gironde a annoncé prendre en charge les repas servis aux pompiers à partir de lundi.

La nouvelle va grandement soulager les bénévoles et les élus locaux. Le département de la Gironde va, à partir du 8 août, prendre en charge les repas donnés aux sapeurs-pompiers mobilisés par l'incendie de Landiras. Ils étaient jusqu'ici servis par des volontaires, dans les communes d'Hostens et de Guillos.

"Mais ils commencent à fatiguer, donc je sentais bien la nécessité d’apporter une aide", explique le président du département, Jean-Luc Gleyze. "Il y a besoin de 300 repas midi et soir, c'est tout à fait possible pour nos équipes. Nous hébergerons aussi 90 pompiers sur le domaine d'Hostens, et nous sommes capables d’accueillir jusqu’à 250 personnes sous des tentes", assure-t-il. 

Repos bien mérité

Corinne Cano, cantinière bénévole mobilisée à Hostens depuis trois semaines, attendait l'heure des vacances avec impatience. Celles-ci seront bien méritées : elle nourrit chaque jour 200 sapeurs-pompiers. Corine va bientôt pouvoir souffler. "Et retrouver mes enfants aussi. Je les vois, mais on a quand même une vie de famille un peu mise à l'écart en ce moment ", confie-t-elle tout en préparant des œufs mayonnaise.

Regardez le reportage de France 3 Aquitaine : 

durée de la vidéo : 01min 42
Incendies en Gironde : la lassitude des bénévoles ©France télévisions

Comme elle, beaucoup de volontaires sont effectivement en proie à une certaine fatigue. Et la mobilisation s'était largement essoufflée ces derniers temps, selon Camille Frou, bénévole : "Depuis que les gens ont retrouvé leur maison, beaucoup pensent que c'est terminé donc il n'y a plus personne qui vient ici. Sur les listes, c'est tout le temps les mêmes".

 L'aide du département est donc plus que bienvenue. "Guillos avait reçu beaucoup de dons alimentaires donc on va faire en sorte de les récupérer pour les utiliser", souligne Jean-Luc Gleyze.

Renfort militaire 

Les maires des communes touchées par les incendies sont eux aussi très mobilisés depuis plusieurs semaines. En plus de la gestion des bénévoles, la surveillance des feux, entre autres, occupe une grande partie de leur emploi du temps. 

Lors de son déplacement en Gironde mercredi 3 août, le ministre des armées Sébastien Lecornu a annoncé un doublement des effectifs militaires sur le secteur, de 60 à 120. Leur rôle sera de prévenir d'éventuels départs ou reprises de feu.  "C'est un modèle de partenariat efficace entre les services des communes, du SDIS et de l'Etat", a assuré le ministre. 

Ce renfort, devant être déployé dans les prochains jours, devrait en principe alléger la charge de travail des élus.