Jean Lassalle en campagne pour les Européennes : "Je suis un combattant, j'ai fait 27 élections, j'en ai gagné 25"

Jean Lassalle, tête de liste "Alliance Rurale" aux élections Européennes 2024, était en Gironde avec Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs. À deux mois du scrutin, le Béarnais choisit les "petits" territoires ruraux pour faire campagne, l'occasion de rencontrer viticulteurs et chasseurs.

Le Béarnais a repris son bâton de pèlerin. Le colosse de la vallée d'Aspe est en campagne avec sa liste "Alliance Rurale" pour les élections Européennes 2024. Ce jeudi, Jean Lassalle était en Gironde, avec un de ses colistiers, le président de la Fédération nationale des chasseurs Willy Schraen. Les deux hommes politiques se sont d'abord rendus dans une pépinière viticole à Sainte-Florence, à la rencontre du tissu agricole local. 

L'occasion d'aborder la crise viticole et les difficultés du monde agricole. "Je ne supporte plus ce que devient notre pays. La ruralité, c'est un flambeau à reprendre", indique Jean Lassalle. Cette visite en Gironde, c'est aussi le moyen d'aller à la rencontre de ses électeurs, là où le Béarnais a réalisé ses meilleurs scores lors des élections Présidentielles. "Mes deux seuls échecs en tant que candidat", reconnaît l'ancien maire de Lourdios-Ichère. 

"J'ai fait 27 élections, j'en ai gagné 25"

Jean Lassalle a été élu pour la première fois à 21 ans. Aujourd'hui, il en a 68. Deux ans après la fin de son mandat de député de la 4ᵉ circonscription, il revient dans le combat politique. "J'ai fait 27 élections, j'en ai gagné 25.

Je suis un combattant, un combattant ne peut pas s'arrêter.

Jean Lassalle

Candidat Alliance rurale aux Elections européennes

.

Comme à chaque rencontre sur le terrain, le Béarnais serre des mains, tape sur les épaules, claque des bises. L'ancien élu parle d'agriculture, de rugby, comme souvent. L'ancien joueur et père de rugbyman rencontre un jeune à Sainte-Florence :  "avec ta carrure, tu dois être deuxième ligne", lance-t-il. Puis quand Jean Lassalle rencontre un plus ancien de la commune "on s'est connu au rugby non ? Vous jouiez au Stade Toulousain".

Le Béarnais vieillit, mais ne change pas sa façon d'être. Le contact, l'échange direct avec chaque personne qu'il croise. "Je veux redonner envie et espoir à ceux qui ont aimé ces territoires ruraux, qui ont choisi d'y vivre, et qui sont un peu oubliés aujourd'hui".

"Nous ne serons pas des ours blancs qu'on ne voit jamais"

Avec Willy Schraen, leur liste défend les territoires ruraux. "On a une vraie chance d'y arriver" admet le président de la Fédération nationale des chasseurs. "L'Europe va nous entendre, en se mettant ensemble, on a une vraie chance d'y arriver. Le monde rural a vraiment besoin d'avoir des gens en dehors des partis politiques pour défendre leur valeur et leur identité culturelle".

Très impliqués dans leur campagne, les deux candidats jouent à fond la carte de la ruralité. C'est notamment le cas dans cette video tournée dans une étable.

Concernant leur programme, Jean Lassalle et "l'Alliance Rurale - la France authentique !" soutiennent les agriculteurs, les chasseurs. Après le candidat est un peu flou. "Nous allons voir ce qu'on fait à Bruxelles, et après...".

Le Béarnais est, en tout cas prêt, au "combat", le spécialiste des punchlines a encore frappé en Gironde. L'occasion d'envoyer une petite pique à la tête de liste du parti qui est en tête dans les sondages pour les élections européennes 2024 : Jordan Bardella et le Rassemblement National. L'élu a été très discret dans le processus législatif européen lors de son dernier mandat. "Je prends en tout cas l'engagement que nous ne serons pas des ours blancs qu'on ne voit jamais, mais des députés européens qui feront la relation entre l'Union Européenne et nos territoires". Jean Lassalle et sa liste ont encore deux mois pour convaincre. Les élections européennes, c'est le dimanche 9 juin en France.