Les lapins prolifèrent au Parc Bordelais (et c'est un problème)

Un lapereau dans le Parc Bordelais en janvier 2018. Les promeneurs s'amusent parfois à les nourrir, comme ici avec une tranche de carotte. / © Alice Robinet
Un lapereau dans le Parc Bordelais en janvier 2018. Les promeneurs s'amusent parfois à les nourrir, comme ici avec une tranche de carotte. / © Alice Robinet

Ils sont mignons et leurs petits sauts amusent les promeneurs qui profitent du Parc Bordelais. Mais la multiplication des lapins dans cet espace vert -qui en compterait plus d'un millier aujourd'hui- est un casse-tête pour les jardiniers. 

Par AR

Sur les pelouses, les plates-bandes fleuries, entre les arbres... partout, des lapins ! Aujourd'hui, le Parc Bordelais est envahi par ces petits rongeurs, qui se sont démultipliés, menant la belle vie dans les 28 hectares du plus grand espace vert de Bordeaux. 
 

Les plantations dévastées 


Cette prolifération n'est pas sans compliquer le travail des employés chargés de l'entretien des espaces verts. Car outre les trous qu'ils creusent un peu partout pour y installer leurs terriers, les lapins se nourrissent des plantations effectuées par les jardiniers. 
 

Cet hiver, nous avons planté 220 arbustes. En quatre jours, ils en avaient mangé 190


"Cet hiver, nous avons planté 220 arbustes. En quatre jours, ils en avaient mangé 190" détaille Jérôme Bonnet, qui dirige l'unité jardiniers du Parc Bordelais. Pour protéger les massifs de fleurs des coups de dent intempestifs des lapins, des grillages ont été installés.  
 

Une chasse menée avec des furets ? 


La ville de Bordeaux a décidé de s'attaquer au problème, en capturant, dans les semaines à venir, un certain nombre d'individus.

"Il ne sera jamais question d'éradiquer les lapins, car il y a toujours des lapins au Parc Bordelais, mais de retrouver un niveau de population de lapins qui soit compatible avec l'embellissement du jardin" précise Eric Pesme, directeur adjoint du service expertise biodiversité à la mairie de Bordeaux. 

Des furets seront peut-être utilisés pour chasser les lapins cet été, la décision devrait être prise dans les jours à venir. 
 
Prolifération des lapins dans le Parc Bordelais
Intervenants : Jérôme Bonnet, Chef Unité Jardiniers du Parc Bordelais, Eric Pesme, Directeur adjoint du service expertise biodiversité à la mairie de Bordeaux Equipe : CAGNATO Ludovic, VALERO Sandrine, BERGE Corinne, CECCALDI Jean-Marc

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus