Les agences d'interim peinent à recruter dans certains secteurs d'activité

Publié le Mis à jour le

C'est un indicateur de la bonne santé de l'économie et de l'emploi : l'intérim repart à la hausse depuis la fin 2021. Au point que les agences peinent à répondre à la demande des employeurs.

Cinquante cinq postes à pouvoir ! C'est presque un record pour cette petite agence de Bordeaux.  Attaché technico-commercial, Boulanger, Electricien du bâtiment, Maçon, Mécanicien automobile ou encore Vendeur en charcuterie, Aquila RH n'est pas spécialisée et recherche des profils très variés. Malheureusement, elle manque de candidat. 

"Avant la covid déjà, nous avions constaté une pénurie de candidats. La pandémie a accéléré le phénomène. Nous avons moins de candidats, moins de participants aux jobs dating que nous organisons" constate la directrice de l'agence Claire Chatelain. 

Les raisons d'un rebond

Une reprise de l'activité qu'observe aussi Pôle emploi. "Je confirme que la situation de l'intérim est fortement repartie. Tellement bien repartie qu'elle est même supérieure à  2019 ( comprenez avant la crise sanitaire )" nous explique Nicolas Moreau, directeur de pôle emploi Gironde.

Il faut dire qu'au début de la crise sanitaire, l'intérim a payé le prix fort puisqu'en priorité, les entreprises ont mis un terme à ce vivier pour consolider leurs propres effectifs. 

Une dynamique qui a plusieurs raisons. "Durant la crise, les entreprises ont pu maintenir leur capacité de financement donc ont pu investir en sortant de crise. Et les clients aussi ont eu un pouvoir d'achat qui, en sortie de crise, était quand même présent, donc il y a eu une consommation accrue en sortant de crise, des commandes auprès des entreprises donc du coup l'embauche."

On pensait avoir une crise économique que l'on n'a pas eue. C'est une crise sanitaire que l'on a traversée. Et la sortie de crise sanitaire fait qu'il y a une reprise de l'activité très dense et rapide, ce qui explique les besoins forts en intérim.

Nicolas Moreau - directeur de pôle emploi Gironde

France 3 Aquitaine

En 2021, l'intérim représentait seulement 3% de l'emploi. Mais il est un révélateur du marché et de ses besoins.

La dernière note de Pôle Emploi fait état d'une nette amélioration au troisième trimestre : l’emploi intérimaire en Nouvelle-Aquitaine s’est redressé au point de dépasser son niveau d’avant la crise sanitaire (+2,8%), après  un recul inédit au 1er trimestre 2020 de -43%, conséquence de la crise sanitaire. La Nouvelle-Aquitaine faisait ainsi partie des six régions où les effectifs intérimaires ont retrouvé leur niveau d’avant. Elle compte 67 500 emplois intérimaires

Les secteurs en pointe 

Le rebond d'activité a engendré une pénurie de main d'œuvre dans certains secteurs. Sur le podium, en première position, les emplois de services à la personne, l'écosystème autour de la santé, notamment dans les Ehpad. Les besoins sont majeurs.

Les métiers de l'hôtellerie-restauration sont à la peine pour trouver des employés car ce domaine d'activité a été éprouvé par la pandémie puisque beaucoup d'employés ont tourné le dos à ce secteur. Mais maintenant, les clients ont retrouvé le chemin des restaurants, bars et hôtels.

Les transports sont repartis très fortement, l'agro-alimentaire. Et dans une moindre mesure le bâtiment. Et les secteurs en tension se sont multipliés sur le territoire, précisément en Nouvelle-Aquitaine qui est une région très attrayante et dynamique à l'échelle de l'Hexagone. 

La croissance est là. Le chômage a baissé donc il y a une tension de recrutement.

Nicolas Moreau - directeur de Pôle Emploi Gironde

France 3 Aquitaine

" Les entreprises font appel aux agences d'intérim pour recruter. Tout l'écosystème du marché de l'emploi est très dynamique actuellement." constate le directeur de Pôle Emploi Gironde, Nicolas Moreau. 

Répondre à la demande en intérim

Selon Claire Chatelain, de l'agence bordelaise Aquila RH, la pénurie s'explique aussi par des raisons plus pérennes dans notre société. " Les jeunes sont moins formés à ces métiers, il y a moins d'apprentissage. Ils se forment à des métiers sans débouchés et ils sont moins attirés vers ceux qui en ont".  A tel point que l'agence propose des formations dans le transport notamment. 

Le salarié peut y trouver aussi son compte. Mieux payé, il peut avoir le sentiment d'une plus grande liberté dans une société qui tend vers plus de flexibilité. Aquila RH propose des emplois intérimaires qui vont du simple remplacement à une mission pus longue de plusieurs mois, il se fixe moins mais s'adapte.

Pour l'année 2022, s'il n'y a pas d'événements externes à la France qui viennent nous impacter, il y a de quoi être optimisme.

Nicolas Moreau - directeur de pôle emploi Gironde

France 3 Aquitaine

Cette embellie sur les offres de missions d'intérim, reflet d'un marché du travail dynamique, permet au directeur de pôle emploi d'afficher une certaine confiance en l'avenir. Sauf si la situation internationale devait interrompre cette courbe ascendante. "C'est compliqué à dire, la situation évolue tellement vite que c'est dur de faire des prévisions." en référence à la guerre menée par les Russes en Ukraine. " Si ça joue sur la croissance en France et en Europe, ça peut. 

Pour ajuster davantage l'offre à la demande, Pôle emploi lance une journée de l'intérim le 15 mars avec son partenaire Prism'emploi, qui réunit les acteurs majeurs de l'intérim dans la région. Le plus grand job dating en Gironde par exemple aura lieu à Saint-Loubès de 9 h 30 à 13 h, avec une vingtaine d'agences qui proposeront des missions. 

Cette carte proposée par Pôle Emploi vous présente les animations proches de vous :