• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Loi Blanquer : forte mobilisation pour la journée “Ecoles mortes” Bordeaux rive droite

Affiche "école en danger" du collectif parents enseignants des écoles primaires de la rive droite de Bordeaux. / © France 3 Aquitaine
Affiche "école en danger" du collectif parents enseignants des écoles primaires de la rive droite de Bordeaux. / © France 3 Aquitaine

Un journée d'action nationale "Ecoles mortes" était organisée ce vendredi par les parents d'élèves et les enseignants opposés à la loi Blanquer. Un mouvement très suivi dans les écoles primaires de Cenon, Lormont et Floirac sur la rive droite de Bordeaux.

Par America Lopez

Les parents étaient appelés à ne pas mettre leurs enfants à l'école et à se rassembler devant les écoles.


90 % d'élèves absents 


Dans les communes populaires de la rive droite, la mobilisation a été particulièrement forte. A Cenon, à l'école primaire Camille Maumey, les effectifs étaient de 31 élèves sur 276, et de 26 sur 246 à l'école René Cassagne. 

Un mouvement donc très suivi, entre 11 % et 38 % seulement des élèves étaient présents dans ce secteur.

Depuis trois mois, des parents et des enseignants se mobilisent et ils ont créé un collectif Ensemble pour l'éducation 33 qui annonce ses actions sur sa page Facebook.
 


"Non à la loi Blanquer "



Adrien Martinez est professeur des écoles. Selon lui, la loi Blanquer va créér des inégalités et une école à deux vitesses"une pour les riches sur la rive gauche de Bordeaux et une pour les pauvres dans les quartiers populaires de la rive droite".

La réforme du ministre de l'Education nationale prévoit notamment la création d'établissements publics des savoirs fondamentaux et des établissemnts publics dédiés aux enseignements internationaux.

Les enseignants du collectif s'inquiètent également de la disparition des directeur d'écoles au profit des directeurs d'établissements uniques, du recours aux contractuels ou encore de la possibilité d'employer des étudiants.

La loi Blanquer sera examinée la semaine prochaine par le Sénat. Le collectif espère des mofications.

Une nouvelle journée d'action nationale est prévue le 18 mai.

Voir le reportage de Cendrine albo et Dominique Mazères :

 
Journée d'action "Ecoles mortes" : forte mobilisation Bordeaux rive droite



Dans ce reportage, interviennent Nadège Ornon du collectif parents d'élèves écoles de la Rive Droite, Maria-Carmen Gomez et Adrien Martinez professeur des écoles à Cenon.

 

Sur le même sujet

Deux maires parmi les 72 soutiens pour Emmanuel Macron

Les + Lus