Mérignac : un bus visé par des tirs de mortiers

Un bus-école a été visé par des tirs de mortiers jeudi soir en fin de journée le 14 janvier à Mérignac, dans la banlieue bordelaise. Le conducteur, en formation, n'a pas été blessé mais souffre d'acouphènes. Les syndicats réclament un service de sécurité dans les transports.

© France 3 Aquitaine

Des tirs de mortiers tirés en plein coeur de Mérignac. Peu avant 19 heures ce jeudi soir 14 janvier, un bus de la société TBM a été visé alors qu'il circulait rue du Pont-de-Madame. Le véhicule, qui se trouve être un bus école ne transportait pas de passagers. Seuls l'apprenti conducteur et son formateur se trouvaient à bord. 

Réactions des conducteurs de bus

Un impact a été retrouvé sur le bus. Aucun blessé n'est à déplorer, même si le chauffeur souffre d'acouphènes. Les chauffeurs ont exercé leur droit de retrait avant de reprendre leur service, avec du retard ce vendredi matin sur les lignes 30, 83 et 84 

"On est vraiment surpris de ce qui vient de se passer", reconnaît Mathieu Obry, représentant du syndicat CGT de la TBM. 

Sur Bordeaux et sa métropole aujourd'hui on a beaucoup de quartiers où ça devient dangereux et difficile pour le service public.

 Sur Mérignac centre,on n'était pas habitués, et là malheureusement ça montre que ça se généralise sur l'ensemble de la métropole.

Mathieu Obry, CGT TBM


"Nous demandons un service de sécurité"

Le syndicaliste indique désormais être en attente de réponses politiques de la part des élus de Bordeaux métropole et de la direction de TBM. "Nous demandons un vrai service de sécurité au sein de l'entreprise. Il nous faut des gens formés, habitués qui puissent travailler dans de bonnes conditions, sans demander à des contrôleurs ou des conducteurs de faire la police."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers transports en commun économie transports