De nouvelles halles pour les gourmands à Bordeaux

© Christophe Roux - France 3 Aquitaine
© Christophe Roux - France 3 Aquitaine

Ce n'est pas tous les jours qu'un marché ouvre ! C'est parti depuis ce jeudi matin dans le quartier nord de Bordeaux : Bacalan, au pied de la cité du vin. 23 producteurs régionaux, des légumes à la viande, du poisson au pain ou vin, ces halles misent sur la convivialité pour faire vivre les lieux. 

Par Christine Le Hesran

La curiosité ! Les habitants du quartier de Bacalan arpentent les allées de ces nouvelles halles avec un oeil gourmand. Parmi les premiers visiteurs, cette habitante :

Ces légumes, on n'a pas l'habitude de les voir, ces radis pastèque ou ces carottes noires !  Il manquait ça à Bacalan ! 

Il y a un peu de fébrilité chez les marchands et beaucoup d'enthousiasme. Tous les producteurs ont été choisis sur des critères de qualité, circuit court et personnalité du commerçant.

Julien Magniez, est un jeune maraîcher,, un maraîcher "voyageur" producteur bio... Beaucoup de travail et une vision du beau légume qui a du goût. 

Je suis fière de mes bottes de carottes. Tous les chefs me disent que ce sont les meilleures, toutes petites et concentrées en goût ! Le but, c'est d'émerveiller les gens avec des produits qui ont du goût. 

Les gens prennent des compléments alimentaires l'hiver, nous on leur dit qu'il suffit de manger des bons légumes, pas besoin de prendre des cachetons ! 

A la découverte des lieux : regardez ce live Facebook réalisé à la mi-journée avec les premiers clients 

Un marché haut de gamme

Il y a tout pour préparer une belle cuisine et se régaler de produits de la région : poissonniers, bouchers, volaille, fruits et légumes, produits d'épicerie fine. Le point commun de tous les étals, c'est le produit haut de gamme. Un investissement important pour chacun des marchands. Les halles font travailler 100 personnes tous métiers confondus.
Il y a la volonté d'être accessible au plus grand nombre, notamment en restauration. Car la particularité de ce nouveau marché, c'est que l'on peut s'y restaurer avec une grande variété. Frédéric Coiffé, par exemple, est le chef local de l'étape : de Bacalan où est installé son laboratoire.

Un vrai quartier populaire où on s'y sent bien.

En plein coup de feu de midi, il prend le temps de nous expliquer que tous ces plats sont à base de produits du marché précisément. Il reste fidèle à son objectif : 

Les prix, il faut faire attention à ne pas faire des prix qui s'envolent. Chaque commerçant, on a cet objectif. 

Les créateurs de ces halles, Biltoki, ont déjà créé celles d'Anglet au pays basque avec grand succès. Il font appel toujours à la même recette : faire ses courses de 9 h à 22 heures, se restaurer sur place comme c'est coutume en Espagne ou au Portugal. Un concept tendance qui pourrait s'étendre : de grandes villes de l'ouest et certains quartiers de Paris sont déjà sur les rangs. 

Le reportage de Marie Neuville et Marc Lasbarrères :
 

Ouverture des nouvelles halles de Bacalan

 

Sur le même sujet

Les + Lus