Plusieurs bâtiments municipaux cambriolés dans le même secteur, les gendarmes ouvrent une enquête

En une dizaine de jours, au moins quatre communes du même secteur, autour de La Réole et Sauveterre-de-Guyenne, ont subi des cambriolages dans leurs bâtiments municipaux.

C'est une série mystérieuse qui inquiète les communes du sud et de l'est de la Gironde. Depuis une dizaine de jours, elles sont plusieurs à avoir relevé des cambriolages ou vols dans des bâtiments municipaux. Au moins quatre d'entre elles ont été recensées.

Des liens entre les vols ?

La dernière en date est Caumont, près de Sauveterre-de-Guyenne. Une effraction a été constatée au sein de la mairie dans la nuit du 26 au 27 décembre. De l'argent liquide ("environ 200-300 euros", d'après une source de la gendarmerie) a été volé dans le bureau du maire, qui a été aspergé d'eau. Un taille-haie et un souffleur ont également été dérobés.

Les faits rappellent d'autres vols survenus dans des locaux techniques à La Réole une semaine plus tôt. Un camion benne et du matériel agricole (souffleurs, tronçonneuses) y ont par exemple disparu. La même nuit, le local du comité des fêtes de Caudrot, 10 kilomètres à l'ouest, a aussi été cambriolé. "La remorque qui contenait toute la gestion de la buvette du marché (barnum, cafetière, frigo, tables…) a été volée", a déploré la commune sur sa page Facebook. "Il faut connaître et avoir anticipé avant d'intervenir, car notre local est clairement invisible, il n'y aucune indication qui montre quoi que ce soit à l'intérieur", s'interroge Jérémie Gaillard, maire de la ville.

La remorque a pu être retrouvée peu de temps après dans une commune voisine grâce au signalement d'un habitant.  Mesterrieux, dans le même secteur, a également été concernée quelques jours plus tôt.

"Il y a de plus en plus de cambriolages. Les cambrioleurs savent qu'il y a beaucoup de butins, surtout dans les locaux techniques."

une source de gendarmerie

à France 3 Nouvelle-Aquitaine

Cette concomitance de faits similaires, dans un périmètre restreint (une vingtaine de kilomètres) à intervalle rapproché, étaye fortement les soupçons.

"J'aurais tendance à penser que c'est lié, on peut avoir affaire à une bande qui parcoure le territoire", hypothèse Jérémie Gaillard, maire de la commune de Caudrot, en précisant pour autant avoir très peu d'éléments. Des enquêtes sont en cours, même s'il est à ce stade impossible de faire un lien direct entre les différentes affaires, précise la gendarmerie.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité