À cause d'un virus, les huîtres du Bassin d'Arcachon interdites à la vente à quelques jours du Nouvel An

Les autorités sanitaires ont confirmé la présence de Norovirus, un virus à l'origine de cas de gastro-entérites, dans les huîtres du Bassin d'Arcachon.

La commercialisation des huîtres du Bassin d'Arcachon a été interdite jusqu'à nouvel ordre, mercredi 27 décembre, en raison de la découverte récente d'un virus, le Norovirus, par les autorités sanitaires. Celle-ci est décrite comme l'une des causes les plus fréquentes de gastro-entérites, dont les cas ont augmenté en Nouvelle-Aquitaine les 25 et 26 décembre.

Dans un communiqué, la préfecture de la Gironde confirme que "plusieurs signalements indiquent que les huîtres issues du Bassin d'Arcachon sont en cause", même si des enquêtes de traçabilité restent en cours. L'interdiction de pêche, récolte et commercialisation concerne "l'ensemble des coquillages du Bassin d'Arcachon et du Banc d'Arguin". La préfecture demande également aux particuliers détenant ces types de coquillages de "ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente".

Les ostréiculteurs ont dénoncé dans un communiqué une situation qui ne serait, selon eux, pas de leur ressort. Le Bassin d'Arcachon "est victime de la saturation des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales, engendrant des débordements dans le milieu naturel et venant ainsi contaminer les zones de production", peut-on ainsi lire dans le communiqué publié par le Comité régional de la conchyliculture Arcachon Aquitaine.

Un secteur déjà touché par les tempêtes et le Covid-19

À quelques jours du réveillon du Nouvel An, cette annonce constitue évidemment un coup d'arrêt terrible pour le secteur ostréicole, par ailleurs particulièrement touché cette année. Début novembre, plusieurs hectares de parcs à huîtres ont en effet été en partie ou totalement détruits après le passage d'une tempête sur le banc d'Arguin.

"Après les tempêtes, une crise sanitaire… Une crise économique sans précédent va toucher la profession"

Comité Régional de la Conchyliculture Arcachon Aquitaine

dans un communiqué

"Il est inacceptable que les ostréiculteurs soient victimes de ces contaminations du milieu marin au moment des épidémies de gastro-entérites", dénonce le communiqué. Celui-ci précise que "la priorité des priorités" du secteur ostréicole est d'éviter que des huîtres contaminées ne se retrouvent dans des assiettes.