Présidentielle : Front National et En Marche! tentent de s'organiser face à la pénurie d'assesseurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jeanne Travers

À une dizaine de jours du second tour de l'élection présidentielle, l'inquiétude monte dans certaines communes. Le Front National et En Marche! sont en charge d'organiser le scrutin et se retrouvent devant une situation sans précédent : les bureaux de vote pourraient manquer d'assesseurs.

En plus de faire la chasse au vote, il faut faire la chasse aux assesseurs. La situation est inédite, pour ce deuxième tour de l'élection présidentielle : Les Républicains et le Parti socialiste sont absents du scrutin.



Il revient donc au Front National et à En Marche! de prendre en charge l'organisation dans les bureaux de vote. Et il semblerait que de chaque côté, on manque de personnel. En particulier d'assesseurs.



Leur rôle ? Participer au dépouillement des votes et, surtout, faire signer les listes d'émargement et tamponner les cartes électorales aux côtés du président du bureau de vote.



"Les reponsables de ces partis n'ont pas anticipé, n'ont pas prévu de s'organiser jusqu'à cette étape ultime. On peut déplorer ce déficit d'organisation", déclare Jean-Pierre Guyomarc'h, conseiller municipal en charge des élections.



Si le Front National et En Marche! ne parviennent pas à trouver le compte, les mairies prendront le relais. À noter que tout citoyen peut se porter volontaire pour occuper la fonction d'assesseur.



► Revoir le reportage de Candice Olivari et Ludovic Cagnato :

durée de la vidéo: 01 min 54
À moins de 10 jours du second tour de la présidentielle, les bureaux de vote s'organisent. Pour certains, la situation est inédite : on pourrait manquer d'assesseurs. Reportage de Candice Olivari et Ludovic Cagnato. Interviennent dans ce reportage : Edwige Diaz, secrétaire départementale du FN, Jean-Pierre Guyomarc'h, conseiller municipal en charge des élections et Jean-Pierre Labarthe, responsable des élections pour En Marche ! en Gironde.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité