L’été est une période sensible pour le don du sang. Le niveau des réserves est en dessous de la normale. L’EFS lance une campagne de sensibilisation.

Dans la salle de prélèvement qui compte 24 fauteuils pour les dons de plasma, de plaquettes ou de sang, seuls quatre sont occupés. À la Maison du don à Bordeaux l’été se fait sentir. "Je sais qu’il y a plein de personnes malades qui en ont besoin ", sourit un donneur. " C’est quelque chose que je peux faire gratuitement et facilement". Un peu plus loin un jeune homme semble lui aussi habitué à donner son sang. "Ce n’est pas grand-chose, seulement quelques heures dans l’année qui permettent de sauver des vies", dit-il.

En Nouvelle-Aquitaine, 1000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les malades. Or si en été les besoins restent constants, l’EFS recueille moins de poches de sang. Les collectes dans les entreprises et sur les campus sont suspendues. " Le niveau des réserves actuel en témoigne avec 8600 poches alors qu’il en faudrait 10 000 ", explique l’Etablissement Français du Sang. L’EFS essaie donc de "capter l’attention des citoyens et mobiliser le plus grand monde".

"C’est important que les parents sensibilisent leur enfant sur l’importance de donner son sang", explique une retraitée. " Cela fait partie de l’éducation, mes trois enfants donnent parce qu’ils ont pris l’habitude lorsqu’ils étaient petits. "

Moi je donne parce que mon père organisait il y a fort longtemps des collectes.

Une retraitée bordelaise

Durant la période estivale les stocks sont donc à la baisse et les médecins affichent leur inquiétude. "La durée de péremption d’une poche de sang c’est 42 jours et on ne va jamais jusqu’à ces 42 jours", indique Dr Fabien Lassurguere, Directeur du Département collecte et production. "Nos réserves vont de 12 à 14 jours et parfois cela baisse pendant les périodes de vacances.

"Et si on arrêtait de collecter en moins de 15 jours il n’y aurait plus une poche de sang dans notre pays".

Dr Fabien Lassurguere

Chaque année un million de personnes est soigné grâce aux dons de sang soit directement par transfusion sanguine soit par des médicaments issus des dons de plasma. Ces produits sanguins sont prescrits pour des patients atteints de cancers, de maladies rares (génétiques ou chroniques) ou pour des patients victimes d’hémorragies.

L’EFS rappelle qu’au cours de ces dernières années, les usages du plasma n’ont cessé de se diversifier et de s’amplifier (vieillissement de la population, augmentation des maladies chroniques, évolutions des pratiques médicales…) ce qui créé une augmentation de la demande".

Pour savoir où donner votre sang cet été, cliquez ici.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité