Prolongement du tramway A vers l'aéroport de Bordeaux : un bon bilan, trois mois après l'inauguration

durée de la vidéo : 00h01mn49s
Intervenants : Simon Dreschel, président du directoire de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac; Béatrice de François, vice-présidente de Bordeaux-Métropole en charge des transports en commun et du stationnement ©Reportage : Gilles Coulon et Pauline Juvigny.

La ligne A du tramway de Bordeaux mène à l'aéroport grâce à un prolongement inauguré le 29 avril dernier. Trois mois après, qui sont les utilisateurs de cette portion de la ligne ? Combien sont-ils et sont-ils satisfaits ?

Pour relier le centre-ville de Bordeaux jusqu'à l'aéroport de Mérignac, il faut aujourd'hui compter 35 minutes en tramway. En juillet et août, ce sont surtout les vacanciers qui utilisent cette portion de la ligne. "On arrive de Figari en Corse, et on rentre à Saintes, en Charente-Maritime, confie un voyageur. Le tram nous permet de rejoindre la gare Saint-Jean et de prendre ensuite le train. Ça nous évite de prendre la voiture."

Le tramway est une aubaine pour l'aéroport, qui est en train de réaliser un plan de transformation pour les cinq ans à venir. "8 000 personnes travaillent sur la zone aéroportuaire et près de 3 000 en contact direct avec cette station de tram. C'est un vrai atout en termes de connexion au territoire et d'accessibilité à l'aéroport," dévoile Simon Dreschel, président du directoire de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Au moins 8 000 passagers quotidiens (en été)

Le terminus de la ligne A est utilisé par les vacanciers, mais aussi les employés de l'aéroport. "Il y a à peu près 30 000 salariés sur cette zone d'activité. C'est énorme, souligne Béatrice de François, vice-présidente de Bordeaux-Métropole en charge des transports en commun et du stationnement. On a l'impression, en cette saison estivale, que beaucoup d'usagers ont des valises, mais énormément de salariés [des entreprises de la zone, NDLR] prennent ce transport," ajoute l'élue.

S'il fait le bonheur des vacanciers et employés, le tramway ne fait pas des heureux côtés taxis. "Le tramway a pris environ deux tiers de notre clientèle," estime l'un d'entre eux, garé devant le terminal. Avec 8 à 10 000 passagers quotidiens, le premier bilan de ce nouveau terminus est plutôt positif.