Samuel Kistohurry : sur le ring de Pessac à Tokyo

Samuel Kistohurry est un jeune boxeur pessacais de 25 ans. Déterminé, acharné, il poursuit son rêve, épaulé par sa famille : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. Alexandre Berne l'a suivi pendant plusieurs mois. Portrait exclusif d'un champion made in Nouvelle-Aquitaine

Samuel Kistohurry
Samuel Kistohurry © Alexandre Berne / France 3 NoA

Durant six mois, de janvier à juin, de Pessac à Londres en passant par Mérignac, Andernos ou l'INSEP à Paris, Alexandre Berne a suivi Samuel Kistohurry, jeune boxeur de Pessac à l'avenir prometteur. Un avenir qui se tend vers un objectif : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. Coach, famille : décrocher une médaille est une entreprise collective.

L'appel de la boxe a sonné tôt pour Samuel Kisthurry : il débute à 5 ans. Vingt ans plus tard, il est toujours sur le ring. 

Tous les chemins mènent au ring

Originaire de l'ïle Maurice, Samuel est né et habite la région depuis sa naissance.Il a grandi à Eysines dans la cité du Grand Caillou. Formé à l'USSAP de Pessac, il est vite repéré par les instances fédérales et intègre les Equipes de France en catégories jeunes. Son engagement et son envie de gagner le distinguent déjà.
 


Mais sa quête olympique ne commence pas comme il l'aurait souhaité : à 21 ans, il rate sa qualification pour les Jeux de Rio en 2016. Après cet échec, il devient boxeur professionnel. Mais l'appel olympique est le plus fort : il repasse en amateur pour passer les qualifications de Tokyo 2020.
 

Voir cette publication sur Instagram

De retour du tournois en Hongrie je rentre à la maison avec une médaille d’argent autour du cou. Il est tant pour moi de me reposer quelques jours avant de repartir au combat, j’ai le regard tourné vers la qualification olympique. #hungary #french #red #debrecen #boxe #boxer #teamfrench #bordeaux #bordeauxmaville #fit #sport #tournament #bose @versus_sports photo by @karim2laplaine

Une publication partagée par Samuel Kistohurry (@samuel_kistohurry) le

 

Entraînement et vie de famille : un quotidien sur le fil

La préparation physique indispensable pour avoir une chance de décrocher une médaille demande efforts et sacrifices au quotidien. Le prix à payer pour aller au bout de son ambition, sans aucune garantie de réussite. 

Longues séances d'entraînement, compétitions, stages de préparation : Samuel est souvent loin de chez lui. Pourtant, comme il l'avait déjà exprimé lors de son passage dans le programme Paroles de confiné, il est soutenu par toute sa famille, sa mère, son épouse Romane et Mila sa fille en premier lieu.

Et c'est ce collectif de soutien qui s'est formé autour de Samuel qui lui permet de maintenir suffisamment de pression pour tenir le rythme sans perdre le contrôle.

Voir cette publication sur Instagram

Plus que quelques jours avant la qualification olympique le temps pour moi je recharger les batteries avec ma famille avant de repartir au combat #family #photography #portrait #bordeauxmaville #merignac #baby #bordeaux #metisse #ilemaurice🇲🇺 #roadtotokyo #platdujour @lebistrotdecapeyron

Une publication partagée par Samuel Kistohurry (@samuel_kistohurry) le

Voir cette publication sur Instagram

La boxe a beau être un sport individuel tu as toujours besoin d’une équipe qui te pousse à donner le meilleur de toi même et plus encore photo by @karim2laplaine #teamsk #teamversus #allianceenvironement #onlacherien #objectif2020 #bordeaux #bordeauxmaville #physique #boxer #boxe #nike @versus_sports

Une publication partagée par Samuel Kistohurry (@samuel_kistohurry) le

Une qualification... et le confinement

Le 12 mars 2020, à Londres, Samuel Kistohurry n'a pas le choix : il doit gagner deux matchs pour arriver en quart de finale, synonyme de place qualificative pour Tokyo. 

Et cette fois les Dieux de la boxe sont avec lui : il bat un roumain et un belge. Il remporte son billet pour Tokyo in extremis : le tournoi est arrêté après son dernier combat pour cause de crise sanitaire dûe au covid-19.

La malédiction de 2016 est effacée mais le confinement, et tout ce qu'il implique pour les athlètes de haut niveau, va forcément impacter Samuel. 

A-t-il été touché par le covid-19 ? Pourra-t-il mener à bien sa préparation physique ? POurra-t-il supporter le confinement ? Pourra-t-il être prêt l'été prochain pour son grand rendez-vous olympique ? 

Réponse le mardi 30 juin à 20.15 sur .3 NoA

Regarder .3 NoA
Regarder .3 NoA © France 3 Nouvelle-Aquitaine







 

Samuel Kistohurry : Objectif Tokyo
Un magazine de 30 minutes d'Alexandre Berne

Mardi 30 juin à 20.15 sur .3 NoA
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vos rendez-vous sport boxe jeux olympiques région nouvelle-aquitaine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter