Sauveteurs en mer : une journée d'épreuves organisée pour sélectionner les gardiens du littoral girondin cet été

Alors que les CRS vont être mobilisés pour les Jeux olympiques de Paris, les communes littorales en Gironde doivent s'organiser pour recruter des sauveteurs pour leurs plages. Une journée de sélection avait lieu samedi 13 avril sur la plage du Truc vert, à Lège-Cap-Ferret. 430 jeunes ont répondu présents.

L'eau a beau être à 13 degrés, qu'importe : ils étaient 430 à se jeter dans l'océan, samedi 13 avril, pour participer à la journée de sélection des futurs sauveteurs aquatiques. Toute la journée, la plage du Truc Vert à Lège-Cap-Ferret a été le théâtre de différentes épreuves, pour déterminer qui seront les futurs anges gardiens des côtes girondines cet été.

300 postes à pourvoir

Tests de course à pied, de natation, de secourisme, lecture des vagues... Les aspirants sauveteurs enchaînent les épreuves, pour espérer faire partie des 300 sélectionnés. Ces nouveaux sauveteurs doivent pallier l'absence des habituels CRS, retenus à Paris pour les Jeux olympiques.

Pour beaucoup, devenir sauveteur en mer cet été serait un accomplissement. "Je viens de Bordeaux et les vacances d'été, petit, j'allais à l'océan, raconte Ronan, 18 ans. J'ai vu les sauveteurs pratiquer et ça m'a donné envie. C'est une passion avant tout !"

J'ai la majorité, c'est ma toute première saison. Là, c'est le moment important dans l'année ! C'est un challenge, mais c'est aussi personnellement gratifiant.

Ronan

Candidat pour être sauveteur

D'autres, comme Cyprien, venu de Lyon, viennent pour se confronter à l'océan pour la première fois. "J'ai déjà fait quelques saisons comme sauveteur en lac, et j'ai commencé cette année à découvrir l'océan. J'aimerais essayer cet été, je prends beaucoup de plaisir à faire ça. L'eau, c'est quelque chose qui me correspond !"

durée de la vidéo : 00h01mn33s
La sélection des sauveteurs en mer s'organise avant l'été ©France 3 Aquitaine

Des conditions rudes

Les aspirants sauveteurs ont été confrontés ce samedi à des conditions difficiles : risques importants de baïnes, vagues jusqu’à cinq mètres de haut... de quoi les mettre parfaitement en situation. "C'est un très bon entraînement, mais c'est aussi rude, souligne Elsa Chemitte, adjointe au poste de secours du Truc Vert. C'est pour ça qu’il y a un encadrement avec des jet skis."

En t-shirt jaune fluo, les sauveteurs déjà en poste accompagnent les candidats tout au long des épreuves et surveillent attentivement ce qui se passe dans l'eau.

A lire aussi : Quand sauveteurs et surfeurs travaillent ensemble pour sauver les baigneurs de la noyade

Le but n'est pas de les mettre en danger, mais de les encadrer au mieux pour qu’ils passent le test en toute sécurité.

Elsa Chemitte

Adjointe au poste de secours du Truc Vert

Dans ces conditions, les candidats ont pu démontrer leurs capacités d'observation et de lecture des vagues, en plus de leurs habilités sportives et nautiques. Une lecture de l'océan cruciale dans le rôle de sauveteur, "car si on fonce juste tête baissée, ça ne passe pas !", rigole Elsa Chemitte.

"Le critère sportif est important, mais on recherche aussi des valeurs, ajoute Vincent Verdier, conseiller municipal à Lège-Cap Ferret, en charge du recrutement des sauveteurs. Elles sont imposées par la nature : l'océan, c'est lui qui maîtrise, c'est le chef. Il faut être humble devant lui, respectueux. On demande aussi à nos sauveteurs une grande solidarité."

Baignade sécurisée cet été

Pour l'élu de la commune, la présence des 430 jeunes motivés pour venir assurer la surveillance estivale des plages est une excellente nouvelle. "Cette année, on avait peur de manquer de candidats et finalement, quand on voit tous ceux présents aujourd'hui, on est énormément satisfaits."

"On va pouvoir avoir le meilleur sur nos postes de secours !" conclut Vincent Verdier. Que les futurs baigneurs soient rassurés : ils pourront venir profiter des nombreuses plages du littoral girondin en toute sécurité cet été.