Trafic quasiment nul demain, lundi 24 janvier, au sud de Poitiers, prévient la SNCF

Publié le Mis à jour le

Une grève des aiguilleurs en Nouvelle-Aquitaine va très fortement perturber le trafic ferroviaire dans le Sud-Ouest de la France lundi, avec notamment l'annulation de 85% des TGV entre Paris et Bordeaux et un trafic régional "très perturbé".

Ce dimanche soir, en gare Saint-Jean à Bordeaux, certains avaient pris les devants. Comme cette usagère qui tente sa chance et espère partir en TER pour Biarritz : "Ca n'a pas été simple. Hier, c'était un peu confus" explique -t-elle. 

Cette Arcachonnaise, elle, a rendez-vous demain à Paris. 

"Ca va que j'ai un pied à terre à Paris. Ce n'est pas évident quand on n' en a pas. Ca fait une nuit d'hôtel en plus"

Demain, lundi, la SNCF assurera la circulation de cinq allers-retours TGV directs entre Paris et Bordeaux, soit environ 15% de l'offre prévue. Les TER et Intercités ne circuleront quasiment pas au sud de Poitiers notamment entre Bordeaux et les villes d'Angoulême, Nantes, Périgueux, Arcachon, Hendaye et Tarbes ainsi qu'entre Hendaye et Tarbes. 

L'appel à la grève a été lancé par la CGT-Cheminots et l'Unsa ferroviaire pour réclamer une meilleure gestion des fins de carrière et des mesures pour assurer la fidélisation des personnels. Le mouvement  des aiguilleurs débute ce dimanche à 19h et dure jusqu'à mardi 08h. Mais, ce soir, le trafic sera normal affirme Jean-Luc Gary.  Le directeur territorial SNCF réseau Nouvelle-Aquitaine reconnaît une forte participation "puisqu'on ne pourra pas assurer la permanence aux postes d’aiguillage". 

Depuis le début de la pandémie, les cheminots assurent le transport des voyageurs, y compris pendant le premier confinement. Ils ont même aidé au transfert des malades atteints du Covid vers les hôpitaux d'autres régions, rappelle Jean-Luc Gary qui ajoute une difficulté supplémentaire pour la SNCF : les cas positifs ou cas contact. "Les absences retombent sur les personnels en poste et l’encadrement. Les charges de travail augmentent très fortement du fait de cette crise sanitaire". Une "situation difficilement supportable" concède-t-il. 

En Aquitaine-Poitou-Charentes, il manque encore des aiguilleurs malgré un effort de recrutement. La SNCF va lancer une vaste campagne. Elle recrute déjà à un niveau Baccalauréat ou CAP avec alternance. Le directeur territorial lance un "appel aux jeunes qui ont envie de rentrer à la SNCF qui offre la  possibilité de belles carrières" vante-t-il.   

Les clients TGV Inoui, Ouigo et Intercités, dont les trains ont été annulés, vont être prévenus et pourront échanger leur billet ou se le faire rembourser.