Trois ressortissants lituaniens condamnés à Bordeaux pour 358 cambriolages

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné trois ressortissants lituaniens poursuivis pour plus de 380 cambriolages. Ils ont écumé plusieurs départements volant dans les maisons des bijoux, des voitures entre autres. Leur base se trouvait dans le sud de l'Espagne. 
Le tribunal de Bordeaux. Photo d'illustration.
Le tribunal de Bordeaux. Photo d'illustration.
L'équipe était bien rodée, voire "chevronnée" d'après le parquet de Bordeaux. L'équipe en question, des ressortissants lituaniens, a commis 358 cambriolages et tentatives sur une période allant de février 2018 et mars 2019. Leur butin : des bijoux, du matériel multimédia et des véhicules. Ils étaient très mobiles et changeaient quotidiennement de communes pour passer à l'action la nuit venue.
 

Cette équipe basée dans le sud de l'Espagne agissait sur le territoire national par périples de plusieurs jours, opérant systématiquement de nuit en utilisant une même technique éprouvée consistant à fracturer et arracher le barillet des portes des habitations. 

Frédérique Porterie - Procureur de la République de Bordeaux -

Des cambriolages dans plusieurs départements

L'enquête a débuté sous la direction d'un juge d'instruction de Tarbes, en Haute-Garonne, puis elle ,a été confiée à la JIRS ( juridiction interrégionale) de Bordeaux.
Deux des cambrioleurs ont été interpellés en flagrant délit de vols à Bergerac en Dordogne, 23 mai 2019.

Mais leurs actions de cambriolages rayonnaient en dehors du Sud-Ouest. D'abord jugés pour d'autres faits à Chateauroux dans l'Indre, en region Centre, le 27 mai 2019, ils ont été présentés au juge d'instruction de la JIRS de Bordeaux 19 septembre 2019. Ils ont alors étémis en examen des chefs de vols en bande organisée et association de malfaiteurs, et placés en détention provisoire.

Condamnation et interdiction de territoire

Le tribunal correctionnel de Bordeaux les a condamné jeudi 3 décembre. 
Le premier malfaiteur, âgé de 28 ans et agissant en état de récidive légale après une précédente condamnation en Allemagne, était condamné ce jeudi 03 décembre 2020 par la JIRS de Bordeaux à la peine de 8 ans d'emprisonnement et maintien en détention. De plus, le Tribunal a prononçé une peine complémentaire d'interdiction définitive du territoire français.  
Le second auteur, âgé de 32 ans, a lui été condamné à la peine de 4 ans d'emprisonnement dont 2 avec sursis, maintien en détention et interdiction définitive du territoire français.
Le troisième prévenu a été plus lourdement condamné à 6 ans d'emprisonnement et à une interdiction définitive du territoire français. Un mandat d'arrêt a été décerné à son encontre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société