Un repas de Noël pour les plus démunis : quand les bouffons de la cuisine et les motards s'allient à Bordeaux et Cadaujac

Publié le
Écrit par Marine Cardot .

Esturgeon, velouté de carottes et macarons sont au menu de ce repas de fêtes, concocté par des chefs. Il sera servi à ceux qui n'ont pas les moyens de fêter Noël à Cadaujac, et distribué par les motards aux SDF de Bordeaux.

C'est un mélange des genres au service des autres. Depuis plusieurs jours, cinq grands chefs et deux associations de motards s'activent aux fourneaux. Ils ont imaginé un menu de fêtes, récupéré les dons alimentaires et préparé la salle des fêtes de Cadaujac. Mais le gros du travail se fait ce samedi 3 décembre. 

En tout, ce sont 120 personnes qui pourront bénéficier de cet élan de solidarité. Alors pas le temps de chômer. Dans la salle des fêtes, les bénévoles emballent soigneusement les 60 repas individuels. Un macaron et un cannelé sont aussi glissés dans le sac en papier, en plus du traditionnel menu entrée - plat - dessert. 

Distribution aux SDF de Bordeaux

Les paniers - repas partiront ensuite sur le dos des motards du Groupement sécurité motards et de la Fédération des bikers de France. Exceptionnellement, certains seront en voiture, pour pouvoir transporter les sacs, qu'ils distribueront aux SDF du centre-ville de Bordeaux ce midi. 

Pendant ce temps-là, 60 bénéficiaires du CCAS (centre communal d'action sociale) de Cadaujac et de Martillac dégusteront un repas de Noël à table, dans la convivialité. 

Depuis six ans, l'association Les Bouffons de la cuisine, qui réunit des chefs étoilés, organise ces "tables de Noël" partout en France. Il y a trois ans, un homme a embarqué son association de motards dans l'aventure. Anciennement dans la restauration, Henri Louail est le président du Groupement sécurité motard. Il organise ce repas de Noël à Bordeaux "pour ceux qui sont habituellement exclus de cette période particulière de partage et de joie".

Recréer des liens 

Un moment chaleureux pour ceux qui n'ont pas les moyens de fêter Noël. "Pendant la période des fêtes, certains se sentent seuls, on espère leur donner un peu de baume au cœur", explique Henri Louail. Ce midi, un chanteur donnera un petit concert à la salle des fêtes et des cadeaux sont prévus pour les sept enfants présents. 

L'occasion aussi de réunir tout le monde autour d'une même table. 

Les gens qui sont en précarité ont souvent une certaine pudeur, ils ont du mal à en parler, parfois ils ne sortent pas de chez eux. Un repas, ça permet aussi de créer des liens, de voir qu'ils ne sont pas seuls.

Henri Louail, président du Groupement sécurité motard

France 3 Aquitaine

Donner un peu de son temps aux autres, c'est aussi l'engagement du chef Pascal Sagot, des Bouffons de la cuisine. "J'ai eu un début difficile à un certain moment, il fallait que je surveille bien mon budget pour pouvoir manger à ma faim donc je me mets à la place de l'autre", témoigne-t-il. Aujourd'hui, il coordonne la préparation des repas, avec un objectif : redonner un peu de sourire aux personnes fragiles et isolées. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité