"Ça a vraiment bougé super fort": un tremblement de terre ressenti à Poitiers, Bordeaux, Limoges et la Rochelle

Vers 18 h 38 ce vendredi 16 juin, une secousse a été ressentie sur la métropole de Bordeaux et à Limoges. L'épicentre du phénomène a été localisé au sud de Niort. Une seconde secousse a été également ressentie à La Rochelle vers 19 h 05.

Ce tremblement a surpris les habitants de la métropole bordelaise en fin d'après-midi.  Le site national d'information sur la sismicité de la France, de l'université de Strasbourg, indique un évènement d'une magnitude de 5.8 proche de Niort, une information qui a été validée. C'est dans ce secteur que se situe l'épicentre.

"Un gros séisme"

"C'est une grosse magnitude pour la France", selon un sismologue du centre national d'information sur la sismicité de Strasbourg, joint par France 3 Aquitaine. Du côté du CEA, Centre d'essai atomique basé en Gironde, le chiffre retenu est de 5.8 à 21 h 20.

Une seconde secousse d'une magnitude de 2.3 a été ressentie à La Rochelle vers 19 h 05.

Selon la préfecture de Gironde qui a twitté en début de soirée, il n'y aurait pas de dégâts.

 

Épicentre entre Niort et La Rochelle

Ce tremblement a été ressenti dans un large périmètre, depuis les Deux-Sèvres, jusqu'en Gironde et à Limoges également.

Dans un communiqué, la préfecture de Charente-Maritime, "la forte secousse a été ressentie vers 18 h 38, serait imputable à un séisme dont l'épicentre se situe entre La Rochelle et Niort, dans le secteur de Courçon".

"À ce stade, il n'y a aucune victime. En revanche, de nombreux dégâts matériels de type fissures ont été signalés sur des bâtiments", selon la préfecture de Charente-Maritime. Et 1 100 foyers sont actuellement privés d'électricité, une ligne haute tension a été touchée."

Voici la carte de Courçon qui est situé à 35 km de La Rochelle (17).

À lire également les réactions et les dégâts constatés en Poitou-Charentes

À la Rochelle, la secousse a été fortement ressentie. 

Réactions en Aquitaine 

À Bordeaux et alentours, les témoignages décrivent tous une situation inédite, comme cet habitant du quartier du centre-ville "Incroyable, ça a duré trois ou quatre secondes. Ça a vraiment bougé super fort, moi, je n’avais jamais senti aussi fort :  de gauche à droite et de droite à gauche, comme dans un tramway ou dans un train."

"Assis dans la banquette, j’ai vraiment eu la sensation d’être ballotée par quelqu’un qui la faisait bouger exprès. Les voisins sont sortis et ont regardé dans la rue pour voir s’ils n’avaient pas rêvé. Un copain près de la place Pey Berland l’a senti vachement fort au 5ᵉ étage. Ils voulaient évacuer l’immeuble.", raconte un habitant de Bordeaux. 

Plusieurs internautes bordelais ont également témoigné.


Réactions à Limoges

"J’étais à mon bureau et ça a commencé à trembler. J’ai cru que c’était le passage d’un camion, mais comme ça durait, j’ai compris que la terre tremblait", témoigne France Lemaire, journaliste de France 3 Limousin. "L’eau dans les verres a frémi", a complété Noëlle Vaille, également journaliste dans la rédaction. 

À 20 h 30, aucun dégât n'était signalé en Limousin, mais de très nombreux appels étaient enregistrés. 

En 2016, à Limoges, on avait déjà ressenti le contrecoup d’un séisme de la Rochelle, et les ressentis sont nombreux ces dernières années.